• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

L'hôpital Jacques-Cœur ferme partiellement le SMUR faute de médecins urgentistes

Hôpital Jacques Coeur de Bourges / © France 3 Centre-Val de Loire
Hôpital Jacques Coeur de Bourges / © France 3 Centre-Val de Loire

Le service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) a dû être fermé partiellement faute de médecins urgentistes. Vierzon et Saint-Amand-Montrond doivent pallier la pénurie. Nicolas Sansu, maire PC de Vierzon, a écrit une lettre ouverte à la ministre de la santé.

Par Fabienne Marcel

Depuis jeudi, le jour de l'ascension, à Bourges, le SMUR ne fonctionne pas. La direction de l'hôpital Jacques-Coeur tente, à chaque heure, de trouver des médecins pour assurer les gardes ce week-end. En attendant, les SMUR de Saint AMand et Vierzon sont en renfort pour intervenir en cas de nécessité, mais la situation exaspère le Maire de Vierzon Nicolas Sansu qui alerte le gouvernement. D'autant que ce n'est pas la première fois que l'hôpital de Bourges souffre d'un déficit de médecins. 



 

Pour info :

Le SAMU : service qui organise le traitement des urgences en dehors de l'hôpital. Il reçoit les appels effectués au 15. Ce service fonctionne toujours.
Le SMUR : service mobile d'urgence et de réanimation, composé d'une équipe médicale, d'un véhicule et de matériel chargé d'intervenir à la demande du SAMU. C'est ce service qui manque de personnel actuellement à Bourges.

 

Voir notre reportage à Bourges 



Lettre ouverte de Nicolas Sansu à Agnès Buzyn, ministre de la santé

Nicolas Sansu, maire PC de Vierzon, a adressé une lettre ouverte à la ministre de la Santé Agnès Buzyn et à la directrice de l'agence régionale de santé Anne Bouygard. Il craint notamment que la situation se reproduise cet été. "J’ai appris, mercredi soir, que le SMUR de Bourges n’était pas en état de fonctionner, faute de personnels, ce qui implique que les SMUR de Vierzon et Saint Amand Montrond couvrent la totalité du département ! C’est une situation intolérable et qui est potentiellement dangereuse pour les habitants de notre département, écrit-il. C’est la deuxième fois que cette situation se produit, car le centre hospitalier Jacques Cœur de Bourges, étant en déficit chronique de médecins urgentistes."

 


A lire aussi

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus