Qui est Marthe Bonnard, cette berrichonne muse et épouse du peintre Pierre Bonnard ?

durée de la vidéo : 00h01mn54s
Marthe Bonnard a passé une partie de son enfance dans le Cher. Reportage C. Durchon / C. Pierre ©France télévisions

Née sous le nom de Maria Boursin, Marthe Bonnard (1869-1942) est née et a vécu à Saint-Amand-Montrond dans le Cher pendant son enfance. Cette partie de sa vie a été révélée au grand jour par un médiateur du patrimoine de la ville, grâce à une demande d’état civile, après des années de recherches.

La maison est discrète. Sans cette plaque, elle passerait inaperçue tant elle est semblable aux autres bâtisses de la rue Anatole France, au cœur de la ville. "Ici est née Maria Boursin … muse et épouse du peintre Pierre Bonnard", le 22 février 1869. Il y a quelques semaines encore, une galerie d’art animait ce lieu de vie. Mais elle a fermé ses portes à la fin de l’année 2023.

Désormais, il ne reste que cette bâtisse aux murs blancs, avec sa vitrine vide, ses fenêtres et volets usés. "Le bâtiment a été totalement revu et corrigé avec les siècles, c’était une maison qui n’avait pas d’étage, il y avait un café, alors peut-être que Maria est née au-dessus du café ou à côté de la vitrine. On n’en sait pas plus", selon Pierre Allart, médiateur du patrimoine de Saint-Amand-Montrond.

Une enfance liée au Cher

Deux ans après la naissance de Maria Boursin, en 1871, la famille part à Vesdun dans le sud du Cher pour finalement revenir à Saint-Amand avec une famille qui s’est agrandie. De la maison où la famille a vécu, il ne reste désormais qu’un mur en pierres. Seul et unique vestige. Elle fréquente avec ses frères et sœurs l’école du quartier : "Il est difficile de donner les dates exactes car la vie de Maria est encore un mystère. Elle a fréquenté l’école de la Providence, tenue par des religieuses, entre 1876 et 1883."

Son enfance est ensuite émaillée de tragédies : la mort de son père, celle d’une de ses sœurs.

Elle quitte le Cher pour Paris et y rencontre le peintre Pierre Bonnard en 1893, à qui elle se présente sous le nom de Marthe de Méligny. Elle deviendra sa muse et son épouse et ne lui révèlera sa véritable identité qu'en 1925.

Une demande d’acte d’état civil particulière

Toute son enfance a été dévoilée grâce aux recherches de Pierre Allart, médiateur du patrimoine à Saint-Amand-Montrond.

En 2011, alors qu’il est employé à la bibliothèque municipale de la ville, il reçoit une demande d’état civil : "Je m’occupais du fond ancien. On me demandait très souvent des copies d’acte d’état civil. Je pouvais en faire 150 par an. Un jour, on me demande celui de Maria Boursin, je ne la connaissais pas mais j’ai vu la mention épouse de Bonnard, Paris 1825. Et là ça m’a fait tilt."

Cette demande a été faite par courrier par la petite nièce de Maria Boursin elle-même, qui souhaitait en savoir davantage sur son ancêtre.

Pierre Allart fait rapidement le lien et se lance dans les archives pour reconstituer le puzzle de la vie de Maria Boursin, devenue Marthe Bonnard : "Passionné de patrimoine, ça a tout de suite été un élan du cœur quand j’ai compris ce qui allait attendre la ville de Saint-Amand-Montrond."

Le film "Bonnard, Pierre et Marthe" en salle le 10 janvier

Le film Bonnard, Pierre et Marthe sort mercredi 10 janvier au cinéma. Il retrace sur cinq décennies la vie du peintre français Pierre Bonnard (1867-1947) et de son épouse Marthe (1869-1942). "Le peintre du bonheur" est considéré comme l’un des plus grands artistes français du XXème siècle.

Le cinéma Le Moderne de Saint-Amand-Montrond programme un ciné-conférence le dimanche 14 janvier à 16h. Le médiateur Pierre Allart propose, après la diffusion du film, une conférence au grand public pour évoquer les liens de Marthe Bonnard à la ville de Saint-Amand-Montrond.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité