• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

L’hôpital de Vierzon placé sous administration provisoire

L'hôpital de Vierzon, placé sous administration provisoire. / © Google Maps
L'hôpital de Vierzon, placé sous administration provisoire. / © Google Maps

La décision prise par l"ARS de placer l'hôpital de Vierzon sous administration provisoire fait suite au rapport de la chambre régionale des comptes, qui sera connu d'ici une dix de jours. 

Par France 3 Centre-Val de Loire

L’Agence Régionale de Santé et la direction du centre hospitalier ont annoncé ce vendredi 18 janvier 2019 le placement sous administration provisoire de l’hôpital de Vierzon. 

A partir de mars ou avril 2019, des administrateurs se substitueront aux organes de direction en place et seront amenés à prendre des mesures de redressement. 
 

Vierzon loin d'être pris de cours


Cette décision n’est "pas une surprise" pour le maire de Vierzon, Nicolas Sansu. Elle fait suite à l’expertise de la chambre régionale des comptes, demandée en septembre par l’ARS et qui vient de rendre ses conclusions. Elles seront rendues publiques d'ici une dizaine de jours. 

"Aujourd’hui, l’ARS a pris acte de cet avis de la chambre régionale des comptes et va faire une lettre de mission qui peut être différente de l’avis de la chambre" précise Nicolas Sansu. 
 

"Ce qu'il s'est passé sur les ronds-points"


Pour lui, "pas question de remettre en cause la maternité ou le bloc opératoire". Même si l'ARS est en droit d'exiger "un certain nombre de modifications dans le fonctionnement de l’hôpital", les services seront maintenus. Ses décisions pourraient même débloquer, selon le maire, des moyens supplémentaires, par exemple pour remettre à niveau le bloc opératoire. 

"J'espère que l’ARS restera bienveillante", confie Nicolas Sansu, qui n'hésite pas à remettre les pendules à l'heure sur le contexte actuel.  "2018 a été une année de résistance, 2019 sera une année de reconquête. La tutelle, comme le gouvernement ne doit jamais oublier ce qui s’est passé sur les ronds-points, mais ne doit pas non plus oublier ce qu’il s’est passé autour des centres hospitaliers, notamment de Vierzon."
 
Manifestation devant l'hôpital de Vierzon, en juin 2018. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Manifestation devant l'hôpital de Vierzon, en juin 2018. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus