Municipales 2020 : qui sont les candidats à Vierzon ?

Mairie de Vierzon (Cher) / © Google street view
Mairie de Vierzon (Cher) / © Google street view

Vierzon est la deuxième ville du Cher. Elle compte près de 25 000 habitants. Bastion communiste historique dans la région, son maire, Nicolas Sansu (PCF) brigue un 3e mandat. Face à lui dans la course à la mairie, quatre autres listes. 

Par Antoine Wernert

Le premier tour des élections municipales se déroulera le 15 mars 2020. A Vierzon l'issue est plus qu'incertaine. Pour l'heure, cinq candidats tête de liste prétendent à la mairie. Comme en 2014, les extrêmes se rencontrent et s'affrontent, et au centre, deux listes sans étiquette émergent
 

A gauche


Le 15 Octobre 2019, c'est sur Facebook que le maire sortant, Nicolas Sansu, annonce son désir de briguer un troisième mandat municipal. A la tête de la ville de Vierzon depuis 2008, l'actuel maire promet une ville "qui s’engage pour l’égalité, contre le réchauffement climatique, contre les haines et les divisions, qui protège sa qualité de vie".
 

Nicolas Sansu est un acteur majeur de la politique vierzonnaise et plus largement à l'échelle du département. Il a été conseiller municipal à Vierzon de 2001 à 2008, conseiller général du Cher entre 2004 et 2012 avant d'être élu député de la 2ème circonscription du Cher en 2012. Un mandat qu'il a exercé jusqu'en 2017. 
Aujourd'hui, il brigue pour la troisième fois la mairie de Vierzon.
 

Ce travail en commun, nous vous proposons de le poursuivre et de l’amplifier à votre service.
 

Face à lui, un adversaire qu'il connaît bien. Et pour cause, Régis Robin "Le camp des travailleurs", tête de liste Lutte Ouvrière, était conseiller municipal de la majorité de 2008 à 2014. Avant cela, Régis Robin, était deux fois conseiller municipal d'opposition. Professeur d'histoire-géographie à la retraite, le candidat, conduisait déjà une liste Lutte Ouvrière aux élections de 2014. Il avait rassemblé 4,62% des suffrages au premier tour. 
Régis Robin est le dernier candidat à avoir officialisé sa liste. Avec Nicolas Sansu, il incarnera la gauche vierzonnaise
 

A droite

A l'opposé de l'échiquier politique, Bruno Bourdin, tête de liste Rassemblement National. Il était arrivé en troisième position des suffrages au deuxième tour des municipales en 2014. Il avait totalisé 18,25% des voix. 
En outre, le candidat d'extrême droite est actuellement élu d'opposition au conseil municipal. Commercant dans le centre-ville de Vierzon, Bruno Bourdin souhaite placer la naissance d'un centre-ville et la sécurité au coeur de son projet. 
 

Au Centre

Au centre de ce bras de fer entre extrêmes, deux listes sans étiquette émergent. Mary-Claude Grison, actuelle conseillère municipale d'opposition, conduit la liste "Pour les vierzonnais". Elle est constituée d'élus centristes et divers droite. Non encartée, Mary-Claude Grison est pourtant soutenue par Nadia Essayan, députée Modem de la 2ème circonscription du Cher. 


La liste "Pour les vierzonnais" était arrivée en deuxième position au second tour des élections municipales à Vierzon en 2014 avec 39% des voix

Le premier candidat à s'être dévoilé en juillet dernier, c'est Christophe Doré. Sans étiquette, l'ancien commandant de la compagnie de gendarmerie de Vierzon est parti avec le soutien du Modem et de la République en marche. Seulement les deux partis ont fini par se rétracter. C'est donc aujourd'hui sans soutien qu'il conduit sa liste "Vierzon 2020".


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus