Confinement : une dérogation accordée pour adopter les animaux de tous les refuges

Depuis le confinement, les refuges de la Société Protectrice des Animaux, mais aussi des indépendants, fermés au public, étaient sur le point de saturer. Le ministère de l'Intérieur a répondu à leur cri d'alarme et accordé une dérogation. Dès jeudi 16 avril, l'adoption sera de nouveau possible. 

© SPA

Une dérogation pour adopter les animaux abandonnés

Sur le point d'être saturés avec le confinement (après trois semaines, on dénombrait 5.000 animaux dans les 62 refuges de la Société Protectrice des Animaux pour une capacité de 6.800), le cri d'alarme lancé par la SPA (#AdoptionSolidaire) et par les refuges indépendants, qui réclamaient une dérogation au confinement, a été entendu par le gouvernement.

Ainsi, les animaux errants ne courent plus le risque d'être euthanasiés par les fourrières. Ces dernières sont en effet habilitées à le faire, contrairement à la SPA, dès lors que les refuges sont pleins et après 14 jours.   

Samedi 11 avril, le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, a accordé une "tolérance de déplacement" pour pouvoir adopter des animaux à la SPA (Société Protectrice des animaux) ou dans les refuges indépendants. Dès jeudi 16 avril, les adoptions pourront donc reprendre.

Au-delà des lieux d'adoption d'animaux de la SPA, l'ensemble des refuges qui se conformeront aux critères du dispositif mis en place par le Gouvernement (prise de rendez-vous et délivrance d'attestation dématérialisée notamment) pourront bénéficier de la dérogation.

Nous sommes particulièrement heureux de cette décision du Ministre de l’Intérieur qui témoigne de l’intérêt qu’il porte à la cause animale et de la confiance qu’il accorde à notre association. Elle couronne avec succès la campagne de sensibilisation que la SPA a entreprise depuis le début du confinement.

Elle permettra de sauver des centaines d’animaux, mission que nous portons depuis 175 ans, se réjouit Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA.

Les nouvelles règles pour adopter

Une dérogation particulière pour l'adoption des animaux pendant le confinement
Une dérogation particulière pour l'adoption des animaux pendant le confinement

Les adoptions pourront s'effectuer à 95 % via le numérique, le reste étant consacré au déplacement pour récupérer son animal. En d'autres termes, l'animal devra être choisi au préalable sur le site internet de la SPA ou du refuge avant le déplacement. Le futur adoptant devra ensuite se rendre seul dans les locaux du refuge à l'heure indiquée sur une attestation dématérialisée émise par le refuge.

En plus du document de l'association, l'adoptant devra également remplir l'attestation de déplacement habituelle et cocher la case «motif familial impérieux» pour justifier sa sortie.

Rappels

L'adoption d'un animal n'est pas à prendre à la légère. C'est une responsabilité et les refuges demandent également une participation financière aux frais (identification, vaccination et stérilisation de l'animal). 

La SPA compte 62 refuges en France. 6 500 chats et chiens y sont à l’adoption. En Centre-Val de Loire, on recense 15 refuges indépendants et trois de la SPA.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux coronavirus société vie associative coronavirus : conseils pratiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter