Don d'ovocytes et de spermatozoïdes : la situation en Centre-Val de Loire

© France Télévisions Lorraine - Abalo André
© France Télévisions Lorraine - Abalo André

Le don, et notamment le don d'ovocyte, sont insuffisants en France, selon l'agence de la biomédecine. 

Par Aurélia Abdelbost

"Le don d’ovocytes connaît une pénurie en France. Dans notre région, 50 dons d’ovocytes effectifs par an seraient nécessaires pour pouvoir couvrir les besoins des couples receveurs", selon Olivia Gervereau, Docteure au centre de dons de Tours. 
 

Des progrès insuffisants

  
En 2016, 1200 enfants sont nés en France à l'issue d'une assistance médicale à la procréation avec tiers donneurs. Selon l'agence de la biomédecine, le don de gamètes a progressé ces dernières années avec avec 38% de donneuses et 42% de donneurs en plus par rapport à 2015. Une augmentation qui n'est pas encore tout à fait suffisante pour pallier la demande. 

La prise en charge de l’intégralité des couples suppose 1400 dons d’ovocytes et 300 dons de spermatozoïdes chaque année, tout en diversifiant les origines géographiques des donneurs et des donneuses.

Le problème, selon l'agence de la biomédecine : l'information. "85% des hommes et 79% des femmes en âge de donner  estiment être mal informés sur le sujet", constate l'agence. 
 

Et chez nous ?

 

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus