• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Qui sommes-nous ? en Centre-Val de Loire

Les documentaires en régions : le lundi à partir de 23h40 nous vous proposons deux films de 52' après le Soir 3 et le mercredi une fois par mois après « Enquêtes de région », un documentaire vers minuit
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Centre-Val de Loire

Documentaire. Qui était “La tondue de Chartres” ?

Une célèbre photo, extraite du documentaire "La tondue de Chartres" / © R. Capa
Une célèbre photo, extraite du documentaire "La tondue de Chartres" / © R. Capa

Un documentaire sous la forme d'une enquête pour approfondir une page sombre de notre histoire. L'histoire de la tondue de Chartres, autour d'une photographie de Robert Capa lors de la libération en août 1944.

Par Nicolas Ricoud

Nous sommes le 16 août 1944. La ville de Chartres, en Eure-et-Loir, est libérée par les troupes américaines. Ce jour-là, alors que la Seconde guerre mondiale touche à sa fin, le hasard fait se croiser deux destins : celui d’une jeune femme rasée par les résistants, puis conspuée par la foule pour avoir « couché » avec un soldat allemand, mais aussi soupçonnée d’avoir dénoncé ses voisins, et celui de Robert Capa, pionnier du photo journalisme de guerre.

Une rencontre, une photo qui marquera l'histoire

De cette rencontre fortuite jaillira la célébrissime photo, « La tondue de Chartres » où l’on voit cette femme tenant son bébé. Ce cliché fera le tour du monde. Depuis plus de 70 ans, il reste l’icône emblématique de la violence populaire qui a déferlé sur la France dans les mois qui ont suivi la libération. 

Ce cliché a marqué à jamais la vie du photographe et de la « collaboratrice ». Lui connaîtra une renommée mondiale, elle une descente aux enfers. 

En 2014, une équipe de journalistes de France 3 Centre-Val de Loire avait tourné un magazine de 6 minutes diffusé sur France 3 :
 

Simone Tousseau, la "tondue de Chartres"

Pendant la guerre, Simone Touseau travaille pour l'occupant et tombe enceinte d'un soldat allemand? A la libération, elle est arrêtée avec sa mère. Accusées de collaboration, elles sont tondues et humiliées en public dans les rues de la ville.

Robert Capa, jeune photographe de guerre, est présent et prend la photo qui fera le tour du monde. Après la guerre, inculpées pour dénonciation, Simone et sa mère sont finalement acquittées.

Un documentaire de Patrick Cabouat

Le film présente les recherches minutieuses de Gérard Leray, historien et habitant de Chartres, en France et à l'étranger, entre archives et témoignages de survivants de l'époque, pour mieux comprendre l'histoire de Simone, de sa famille, de l'enfant qu'elle porte dans les bras, et rouvrir l'enquête sur les accusations de dénonciation.

Voici un extrait du documentaire de 52 minutes diffusé sur France 5 et France 3 Centre-Val de Loire :

Ce documentaire, réalisé par Patrick Cabouat, a reçu au festival des créations audiovisuelles de Luchon (édition 2019), le Prix de la Mise en image (Prix ex aequo).

Produit par Couleurs Productions & Big Band Prod, avec la participation de France Télévisions, LCP-Assemblée nationale, Toute l'Histoire, RTBF.
 

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?