• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

On vous embarque !

Le dimanche à 12.55
Logo de l'émission On vous embarque !

Biodiversité : SOS, nos oiseaux ont besoin d'aide

La réserve naturelle de la Brenne accueille plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs comme la Sarcelle d'hiver / © Pixabay
La réserve naturelle de la Brenne accueille plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs comme la Sarcelle d'hiver / © Pixabay

Les oiseaux jouent un rôle central dans le bon fonctionnement de nos écosystèmes. Pourtant, la biodiversité a pris du plomb dans l’aile ces dernières années et les oiseaux en sont les premiers touchés,  plus du tiers a disparu sur les vingt-cinq dernières années en France.
 

Par Alexandre Cauchy

Huit ans après la première évaluation, l’actualisation de la liste rouge des oiseaux « nicheurs »,  qui se reproduisent sur le territoire métropolitain, montre une situation préoccupante pour les 284 espèces, 32 % d’entre elles sont menacées, contre 26 % en 2008.
 

Une diminution lente et progressive

En France et dans toute l’Europe de façon générale, une diminution lente et progressive s’observe. Parmi les espèces les plus inquiétées, le moineau et la tourterelle des bois sont des exemples frappants et alarmants.

En l’espace de 13 ans, les moineaux ont presque entièrement disparus de la ville de Paris. Les tourterelles, quant à elles, ont vu leur effectif diminué de 90 % en Île-de-France.
Observation des oiseaux dans leur environnement naturel. / © F3CVDL
Observation des oiseaux dans leur environnement naturel. / © F3CVDL
 

Quelles en sont les causes ?

La chasse, la pollution ou encore l’urbanisation participe au déclin de la population d’oiseaux. Mais le facteur principal semble bien être l'intensification de l’agriculture. Les lieux de nidification et donc de reproduction perdent du terrain face à l’homogénéisation des terres agricoles.

Leurs ressources alimentaires sont aussi impactées par l’agriculture intensive. L’utilisation massive de pesticides et d’engrais réduit le nombre d’insectes et par conséquent la quantité de nourriture disponible pour les oiseaux.  
La pollution de l'eau et l'aménagement des berges réduisent les sources de nourriture du Martin-Pêcheur d'Europe / © MaxPPP
La pollution de l'eau et l'aménagement des berges réduisent les sources de nourriture du Martin-Pêcheur d'Europe / © MaxPPP
  

Faut-il dire adieu au chant des oiseaux au printemps ?

La disparition totale des oiseaux n’est pas une fatalité. Des exemples montrent que les initiatives de protection, conservation et de réintroduction permettent l’amélioration de la situation de plusieurs espèces.

Des mutations dans les pratiques agricoles semblent aussi nécessaires. Il faut développer de nouveaux modes d’agriculture comme  l’agro-écologie. Grâce à cette technique, les engrais et pesticides sont remplacés par les fonctionnalités déjà présentes dans nos écosystèmes.

Mais, au-delà de nouveaux types d’agriculture, il faut une véritable prise de conscience chez les agriculteurs. Prise de conscience que le futur de leur activité est intimement lié à celui des oiseaux.
 

"On vous embarque", le dimanche à 12h55

Dans "On Vous Embarque", Benjamin alias Cleanwalker est parti découvrir le parc naturel de la Brenne qui oeuvre à la protection de l'environnement et qui abrite plus de 200 espèces d'oiseaux. Il va rencontrer les acteurs de ce parc et participer à la fabrication d'un nichoir.
 

Ne ratez pas "On Vous Embarque" tous les dimanches à partir de 12h55 sur France 3 Centre-Val de Loire et disponible ici en replay.
 

A lire aussi

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?