Flora Coquerel se prépare pour le concours Miss Univers [interview]

Flora Coquerel 5e du concours Miss Univers 2015 / © Twitter de Flora Coquerel
Flora Coquerel 5e du concours Miss Univers 2015 / © Twitter de Flora Coquerel

Élue Miss France 2014, la chartraine Flora Coquerel, a été choisie pour représenter la France au concours de Miss Univers, le 20 décembre prochain à Las Vegas. Elle répond à nos questions. 

Par D.Cros

Quelle a été votre réaction quand vous avez su que vous alliez représenter la France au Concours Miss Univers ?
J’étais vraiment ravie. L’année où j’étais Miss France en 2014, il n’y a pas eu d’élection, elle avait lieu en janvier 2015. Du coup, c’est Camille Cerf qui a participé à l’événement. Elle a déjà participé à ce concours et de plus, pour des raisons de calendrier, Camille Cerf se trouvera à Lille pour couronner la nouvelle reine de beauté. La société Miss France m’a donc proposée de participer au concours. J’étais ravie et très contente.
Et, avec le recul maintenant que j’ai vécu une année complète de Miss France, j’ai plus de maturité, je me sens plus prête. Je vais tout donner et faire en sorte de ramener cette écharpe.

Qu’est-ce que vous allez mettre en avant pour conquérir le jury ?
Dans les concours internationaux, les candidates ont le droit de recourir à la chirurgie esthétique, ce qui n’est pas le cas en France. Je pense que c’est ce qui fait que les Françaises sont uniques dans ce concours. Je vais donc mettre en avant le naturel à la française et l’élégance à la française. Mais surtout rester moi-même dans la simplicité.

Quels sont vos points forts ? Et vos points faibles ?
Mes points faibles : je ne suis pas bilingue en anglais et je suis pas d’Amérique Latine souvent les Miss qui arrivent en tête de classement sont de ce continent.
Mes points forts : je pense la persévérance, le naturel et mon expérience d’une année en tant que Miss France.

C’est beaucoup de préparation ?
Oui c’est énormément de préparation d’autant que j’ai envie d’arriver sereine et me sentir bien. C’est beaucoup de préparation physique, je fais beaucoup de sport. Il y a beaucoup de défilé en maillot de bain, l’apparence et l’aspect du corps sont très importants. Je dois également penser aux tenues que je porterai. Et je dois savoir me mettre en valeur, me coiffer et me maquiller.

Depuis votre élection Miss Orlénais, beaucoup de chemin parcouru. Quels événements vont ont marqué et vous ont touché ?
L’événement qui m’a la plus marqué : l’élection de Miss France. Je n’oublierai jamais ce moment là. Il n’y avait jamais eu de Miss Orléanais qui avait remporté la couronne. Cela avait un peu écrasé mes espoirs d’obtenir la couronne. Quand j’ai été élu, cela a été un des plus gros chocs de ma vie. C’était le chaos à l’intérieur de moi.
L’événement qui m’a le plus touché : mon voyage au Bénin. Cela faisait sept ans que je n’y étais pas retourné. Ce voyage a mêlé mon titre de Miss France et ma vie privée. J’ai rencontré le Président et des personnes hautement placées. Je suis allée au village de ma grand-mère. C’était un moment très fort. Nos retrouvailles après sept ans, c’était un formidable moment. C’est après ce voyage, que j’ai crée mon association. 

Miss Univers, c’est le 20 décembre, est-ce-que vous vous sentez prête ?
Je n’ai pas cette angoisse de partir à un concours alors qu’avant je pouvais l’avoir. Je continue de travailler et de peaufiner ma prestation. Je me sens prête tout en sachant que je dois encore m'améliorer.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus