Handball : l’équipe de Chartres se prépare à la 1ere division

L'équipe du C'Chartres Métropole Handball à l'entraînement (saison 2019/2020) / © Julie Postollec / France Télévisions
L'équipe du C'Chartres Métropole Handball à l'entraînement (saison 2019/2020) / © Julie Postollec / France Télévisions

Seule équipe de handball de la région Centre-Val de Loire à être en StarLigue (1ere division), Chartres se prépare pendant tout le mois d’août avec un objectif : créer un groupe solide prêt à affronter l'élite française.

Par Julie Postollec


On les avait quittés fin mai, fous de joie d’être champions 2018/2019 de la 2e division, et prêts à grimper parmi l’élite du handball français. On les a retrouvés dans la chaleur de l’été, sages et concentrés. 

Depuis fin juillet, les handballeurs du C’Chartres MHB ont repris l’entraînement de façon intense, avec deux séances de travail par jour, avant de partir à Irun en Espagne du 7 au 10 août pour un stage de préparation.
 
Le 2e stage aura lieu du 19 au 25 août à Doboj en Bosnie-Herzégovine.
​​​​​​​
 

"On est déterminé"

Il faut dire que cette préparation intense et ces stages sont précieux pour créer un esprit de groupe et assimiler déjà plusieurs modes de jeux. Le nouvel entraîneur hérite en effet d’une équipe largement remaniée, bien différente de celle qui a remporté le championnat de ProLigue 2018/2019.

Parmi les huit joueurs fraîchement recrutés, le portier danois Kim Sonne-Hansen, l’ailier serbe Vanja Ilic, ou encore Dan Emil Racotea, un international roumain de 24 ans, qui n’a pas hésité à signer au CCMHB comme il l'explique dans cette vidéo.
"Je pense que Chartres est une très bonne équipe. Je suis jeune, j’ai besoin de temps pour jouer, je ne veux pas dire que j’ai besoin de jouer tout le temps. Mais je me sens bien dans cette équipe car il y a beaucoup de jeunes joueurs. C’est aussi une nouvelle page à écrire car Chartres est promue en 1ere division. Je pense qu’on aura des très bons résultats car nous sommes très optimistes, et on est déterminé à y arriver cette saison."

Cet optimisme résistera-t-il aux grandes équipes de StarLigue comme le PSG, Montpellier ou Chambéry ? Les Chartrains sont en tout cas les bienvenues comme le montre ce tweet du club de Nantes.

 

La touche blaugrana

L’effectif est donc européen avec des arrivées roumaine, danoise, serbe, mais aussi catalane, en la personne du coach, Toni Gerona. L’Espagnol de 45 ans est pour la première fois à la tête d’un club, mais l’expérience ne lui manque pas : il entraîne depuis deux ans la sélection nationale tunisienne et il conservera d’ailleurs cette fonction en parallèle de Chartres.

Auparavant, il a passé 16 ans au sein du FC Barcelone, où il s’est occupé notamment des jeunes Blaugrana. Il a aussi été pendant trois ans l’entraîneur adjoint de l’équipe première, avec laquelle il avait remporté la Champions League en 2005 et la Liga Asobal, en 2006. 

Forger une équipe et la faire grandir, c’est ce qui a incité le technicien à signer avec Chartres.

 

"Besoin de temps pour créer ke style de jeu"

Si ce n’est pas lui qui a recruté les nouveaux joueurs, il se dit satisfait des profils : "on connaît bien tous les joueurs, on a regardé les matches qu’ils ont fait avec leurs anciennes équipes, on a discuté avec leurs anciens entraîneurs donc nous avons un bon aperçu", détaille-t-il avant une séance.

Il reconnaît qu’avec huit recrues, l’équipe "a besoin de temps pour créer le style de jeu que nous voulons", assez agressif. Un style qui fait déjà rêver certains joueurs, comme Edgar Dentz, pivot alsacien de 21 ans fraîchement arrivé de Nancy (ProLigue), interviewé dans cette vidéo.
 

Objectif : le maintien 

L’objectif pour tous est en tout cas clair : le maintien. "D’être en D1 l’année suivante (2020/2021) c’est le premier objectif", souffle Toni Gerona et il espère bien l’atteindre le plus tôt possible. 

Les Chartrains ont jusqu'au 4 septembre pour se préparer avant d'affronter Aix-en-Provence pour le coup d'envoi du championnat.
​​​​​​​​​​​​

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus