L'homicide et suicide sur la voie de TGV en Eure-et-Loir : le point sur l'enquête

Image d'illustration / © F3 Centre-Val de Loire
Image d'illustration / © F3 Centre-Val de Loire

Le couple, retrouvé mort le lundi 12 juin sur la voie ferrée à proximité de Beauvilliers, était en cours de séparation. L'homme, suicidaire, aurait commis ce meurtre en se donnant également la mort. Le Procureur de Chartres a tenu une conférence de presse, ce mardi 13 juin. 

Par Flora Battesti

Suite aux corps sans vie d'un homme et d'une femme retrouvés sur la voie ferrée à hauteur de Beauvilliers, en Eure-et-Loir, Rémi Coutin, le Procureur de Chartres, a tenu une conférence de presse pour faire un point sur l'enquête en cours.

Une enquête est ouverte pour homicide volontaire suivi d'un suicide et exclue formellement l'implication d'une tierce personne. En effet, l'homme et la femme était en couple mais en cours de séparation. "Il est certain que la situation était compliquée voire très tendue entre les deux époux", rapporte le Procureur.

► Retrouvez l'intervention complète du Procureur de Chartres :


Non loin des lieux du décès, le véhicule de l'homme est stationné. Cela permet aux forces de l'ordre une identification rapide des victimes. L'homme, originaire de Chartres et âgé de 36 ans, était employé dans un garage automobile du côté de Rouen, mais en arrêt maladie. L'autre victime, âgée de 34 ans, travaillait en tant que secrétaire administrative pour l'entreprise Engie, dans l'agglomération chartraine. Le couple était domicilié à Luisant.


Parents d'un bébé de 15 mois


"C'est une affaire tragique", affirme le Procureur. "Nous avons appris que nous avions affaire à une famille recomposée." Le trentenaire a eu deux enfants d'une première union, âgés de 10 ans et 8 ans. Sa compagne, elle, était maman d'un enfant de 10 ans issu d'une première union. "Ensemble, ils ont eu un bébé aujourd'hui âgé de 15 mois."

Heureusement, ils ont été retrouvés vivants et en bonne santé. Ils étaient soit à l'école, soit chez les parents respectifs des deux personnes décédées.


Un scénario se dessine


Il est établi de façon certaine que l'homme venait d'effectuer un séjour de 10 jours à l'étranger, aux Baléares, seul. Il est rentré samedi 10 juin sur l'agglomération chartraine. Les enquêteurs savent avec certitude qu'il est allé chez ses parents, qui habitent à Lucé, et non au domicile de Saran, occupé par son ex-compagne. Il était bien présent à leur domicile jusqu'à 1h du matin, l'heure à laquelle ses parents sont partis se coucher.

Vers 3h30, le trentenaire téléphone à ses parents. Il leur demande d'aller chercher son bébé, en leur disant qu'il est tout seul dans sa maison à Luisant. Donc les parents sont allés le récupérer pour le ramener chez eux, sans alerter les services de police et de gendarmerie.

Toujours selon le Parquet, le scénario serait le suivant : "Monsieur ce serait introduit au domicile occupé à Luisant par madame alors qu'il n'y résidait plus. Il aurait, par un moyen encore inconnu, réussi à la faire sortir de la maison, l'aurait transporté dans sa voiture jusqu'à Beauvilliers pour la contraindre à monter avec lui sur la ligne TGV jusqu'au moment où un train allait passer. "

Aucune trace d'effraction et de lutte n'ont été retrouvés à Luisant. Des questions demeurent : dans quel état était la jeune femme à ce moment-là ? Etait-elle consciente ? Droguée ou non ? Les autopsies des deux victimes apporteront ces réponses. Elles seront effectuées le jeudi 15 juin, à l'institut médico-légal de Garches, dans les Hauts-de-Seine. 


Des tendances suicidaires


Des document médicaux attestent que l'homme était manifestement suicidaire et susceptible de passer à l'acte. Dans tous les cas, aucune plainte de violence conjugale n'a été déposée auprès des services de police et de gendarmerie de la part de sa compagne. "On recherche maintenant si des mains courantes ont été déposées",  explique le Procureur.

L'enquête confiée à la brigade de recherches de la compagnie de Lucé se poursuit. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les miss régionales de passage à Châteauroux

Près de chez vous

Les + Lus