Cet article date de plus de 3 ans

La région Centre-Val de Loire sanctionne la SNCF pour ses retards sur la ligne Chartres-Paris

Le conseil régional enrage face aux dégradations récurrentes observées sur la ligne Chartres-Paris. Il menace de ne plus verser d’indemnités à la SNCF et lui demande de faire un geste envers les usagers. 
(Archives) Gare de Montparnasse, Paris, Juillet 2017
(Archives) Gare de Montparnasse, Paris, Juillet 2017 © Philippe de Poulpiquet - PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
C’est un nouvel épisode dans le feuilleton opposant le conseil régional à la SNCF.
Le vice-président de la Région Centre val de Loire en charge des transports s'est exprimé tout à l'heure sur les problèmes rencontrés par les usagers.
Retards en série, trains supprimés, trop c’est trop selon Philippe Fournié.
La région promet des mesures si la SNCF ne fait pas d'efforts, notamment la suspension d’un versement mensuel d'un million d'euros.
« La ligne rencontre trop de dysfonctionnements » déplore l’élu. « On va prendre des mesures pour que la SNCF se mette immédiatement au travail. On va également demander à la SNCF de faire un geste pour les abonnés. Je vais me rendre à Chartres dès début décembre pour faire le point sur l’évolution du service »

durée de la vidéo: 00 min 36
Itw de Philippe Fournié ©France 3 Centre-Val de Loire

Pour rappel, la ligne est l’une des plus fréquentées de France
Avec 15 000 personnes tous les jours. Majoritairement des Euréliens qui vont en Ile de France. Certains ont créé des sites ou blogs pour parler des difficultés qu'ils rencontrent.

Cette déclaration de Philippe Fournié a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux.



La région explique faire des investissements dans du matériel mais aussi dans la création d’un compte Twitter.

A destination des usagers, il existe un compte twitter informant de l'état du service sur la ligne
A destination des usagers, il existe un compte twitter informant de l'état du service sur la ligne © Twitter


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports region centre-val de loire politique