VIDÉO. "Je veux prouver qu'à moyen terme, je suis capable de gagner une classique", à 22 ans Hugo Page affirme de nouvelles ambitions

durée de la vidéo : 00h02mn28s
PORTRAIT CYCLISTE HUGO PAGE ©M.Cauwel / A.Rigodanzo / C.Girardeau / France Télévisions

Récemment prolongé chez Intermarché-Wanty jusqu'en 2026, Hugo Page, 22 ans, originaire d'Eure-et-Loir, attaque la saison des pavés ce samedi 24 février et son premier Tour de France en ligne de mire l'été prochain.

Ce samedi 24 février, c'est la rentrée des classes pour les cyclistes professionnels spécialistes des pavés. Avant cela, Hugo Page 22 ans, né à Chartres, profite de derniers instants simples dans le centre de sa ville natale. 

Les routes d'Eure-et-Loir comme tracés d'entraînement

"C'est ce qui me fait du bien aussi. Quand je rentre, je coupe vraiment", admet le jeune coureur. Sa compagne Marion confirme : "j'essaie de le sortir de cette bulle". 

Mais la compétition reprend vite le dessus. À l'approche de ces classiques sur les pavés, Hugo Page arpente les routes de son département. Ce jour-là, il répète des efforts intenses et violents pour travailler son punch. "C'est surtout les efforts semblables aux monts, aux Flandres, c'est un petit circuit donc c'est pas mal", admet-il, à peine essoufflé sur son vélo. 

22 ans et déjà à la table des leaders de son équipe ?

Il s'entraine sur ces routes depuis qu'il est enfant. Hors de question pour lui d'aller s'installer en Espagne ou sur la Côte d'Azur comme de nombreux cyclistes professionnels. Il a choisi de rester fidèle à ses natales. "La météo qu'il y a ici n'est pas forcément le top pour un cycliste mais je suis un coureur de classiques, il faut aussi s'habituer aux températures plus basses", explique le coureur d'Intermarché-Wanty. 

Je veux prouver qu'à moyen terme, je suis capable de gagner une classique. Je m'entraîne tous les jours pour ça.

Hugo Page, cycliste professionnel chez Intermarché-Wanty

À 22 ans, Hugo Page n'est plus le "petit jeune" de son équipe et s'assoit à la table des leaders. Il est déjà sélectionné pour son premier tour des Flandres et pour son premier Paris-Roubaix (le 7 avril). "On aura plusieurs cartes, on sera trois ou quatre à pouvoir suivre les coups et essayer de jouer la gagne dans les derniers kilomètres", assure avec confiance le Chartrain. 

Des courses magiques pour lui avant son premier Tour de France cet été du 29 juin au 21 juillet.