Eure-et-Loir : Les restrictions d'eau de la préfecture irritent les agriculteurs

© Gilles Maury/France 3 Centre-VDL
© Gilles Maury/France 3 Centre-VDL

Avec les fortes températures observées ces derniers jours, des restrictions d'eau sont mises en place dans toute la région (interdiction de laver sa voiture, de remplir sa piscine, etc.). Une situation que dénonce un agriculteur d'Eure-et-Loir. 

Par Fabienne Marcel


Philippe Ribault est agriculteur. Il nous conduit sur les berges de la Voise une rivière d'Eure-et-Loir, 60 cm en deçà de son niveau d'origine.

 « Le niveau d'eau moyen était avant levée des vannages à la limite de la couleur grise qui se trouve sur les berges là-bas »     


La préfecture a réagi : depuis quelques jours, il est interdit de prélever le cours d'eau pour irriguer les cultures. Une aberration pour cet exploitant.

 « Cette année, c'est la cerise sur le gateau, avec toutes les pluies abondantes, pratiquement la moitié de la pluie annuelle nous est tombée sur les mois de février, mars avril mai juin, et se retrouver un mois après en déficit d'eau ! » explose-t-il


En cause selon lui : la levée des vannages. Ces anciens barrages agricoles servaient à inonder les prairies. Ils ont aujourd'hui presque tous disparu. En cas de manque d'eau, il faut donc puiser dans la nappe phréatique.

 « On est trois irrigants et on a des forages qui sont faits bien à l'extérieur de la Voise, donc heureusement dame nature nous a généreusement servi cette année, et la nappe de Beauce est bien garnie. » 

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus