Eure-et-Loir : à Lucé, les chenilles urticantes empoisonnent la vie d'un quartier

Le quartier de Bruxelles, à Lucé en Eure-et-Loir est envahi de chenilles processionnaires. Une espéce urtiquante qui empoisonne la vie des riverains. La population réclame une campagne d'éradication.

Par Nathanael Lemaire



Présente en Eure-et-Loir depuis une dizaine d'années, la chenille processionnaire atteste du réchauffement climatique. Cette espèce de lépidoptères de la famille des Notodontidae, a profité de la douceur de l'automne pour infester le quartier de Bruxelles à Lucé (28) causant bien du souci aux 250 locataires des immeubles d'habitat social secteur. La chenille avec ses milliers de poils urticants se répand partout.
La douceur du climat amène les larves à maturité maintenant avec comme conséquences des déplacements précoces à la mi-novembre.
La chenille processionnaire empoisonne la vie du quartier. Son contact étant extrêmement douloureux, la fréquentation des espaces verts est réduite.
À travers une pétition, les habitants du quartier réclament une intervention pour éradiquer les chenilles.

Reportage sur place de Théophile Mbaka et Etienne Breil


Chenilles envahissantes et urticantes
reportage à Lucé528) dans le quartier de Bruxelles envahit par des chenilles processionnaires. Un phénoméne en lien avec le réchauffement climatique - France 3 Centre VdL - TM/EB

 

Les + Lus