Amboise : situation de crise à l'école George Sand, la plupart du personnel en arrêt maladie

© France 3 Centre - Val de Loire
© France 3 Centre - Val de Loire

L'école George Sand à Amboise en Indre-et-Loire, déplore plusieurs arrêts maladie du corps enseignants . Les conséquences se cumulent et l'ambiance sur place est tendue. 

Par France 3 Centre-Val de Loire

"Parents inquiets"
"Soutenons nos professeurs"
"Que fait l'inspection académique ?" 


Les pancartes sur le portail de l'établissement George Sand à Amboise sont les restes de la manifestation de ce vendredi matin. Les parents d'élèves de cette école primaire protestent suite au départ en arrêt maladie d'une nouvelle enseignante, suivie de la directrice elle-même. Au total, elles sont quatre en convalescence. 

École primaire à Amboise : une maman d'élève exprime ses craintes ​



La raison reste un mystère, la montée des tensions certainement. Dernier événement en date : l'agression verbale d'une enseignante mardi soir par un père à cause de la punition à son enfant. De la même manière, il aurait agressé la directrice, reporte France Bleu Touraine. L'inspecteur, contacté par l'enseignante pour cette affaire, lui a conseillé de porter plainte.

Ne reste plus alors que deux enseignantes dans l'établissement. Les 180 élèves sont dispatchés dans ces deux classes. 

Les parents d'élèves comprennent la situation difficile dans laquelle se trouvent les enseignantes. La plupart de ceux interrogés par notre rédaction sont plutôt indulgents. Leur incompréhension est en revanche dirigée vers l'académie.

Patrick Seweryn, directeur académique de la circonscription d'Amboise, a promis de remplacer ces enseignantes d'ici la rentrée scolaire, mi-mai, au micro de nos confères. 

L'académie Orléans-Tours ne trouve pas la situation particulièrement alarmante dans cette école​



"Nous avons créé 22 postes de remplaçants la dernière rentrée, et nous allons à nouveau en créer 12 postes pour la rentrée 2018" a réagi cet inspecteur. Mais la situation n'est pas différente des autres écoles selon lui. "Quand les enseignants nous alertent sur leur arrêt maladie, nous mettons un remplacement en place dans la journée" a-t-il affirmé.

Les + Lus