Connaissez-vous le swin-golf ?

Au swin golf, la balle est en mousse compacte / © France 3 Centre-Val de Loire
Au swin golf, la balle est en mousse compacte / © France 3 Centre-Val de Loire

Le swing-golf est peu connu en France, mais saviez-vous que Chambray-lès-Tours, en Indre-et-Loire, accueillait du 16 au 18 août, la coupe d'Europe de la discipline ? Saviez-vous également, que la France en était tenante du titre ? France 3 Centre-Val de Loire vous explique.

Par France 3 Centre-Val de Loire



Un club, une balle, un green... Du golf  ? Oui, mais du swin-golf. Inventé en 1982, cette variante de la discipline mère ressemble certes à cette dernière, mais possède ses propres codes.

"La première différence, c'est le club à trois faces qui permet de faire des trajectoires différentes. La seconde, c'est la balle : elle est en mousse compacte, bien plus grosse, mais beaucoup moins dangereuse. Enfin, le terrain est plus petit, car la balle va moins loin", explique avec pédagogie Clément Gallois, qui a réalisé ses premiers swings à l'âge de quatre ans. Cependant comme au golf, la finalité reste la même : faire rentrer la balle dans chacun des 18 trous du parcours.

Ici, pas de codes vestimentaires, mais une approche décontractée et ludique. Avec des prix beaucoup plus accessibles : une partie coûte en moyenne cinq fois moins cher qu'une partie de golf traditionnel.

En France, cette pratique reste encore très discrète, même si elle tend à se développer depuis plusieurs années. Les vieux briscards du circuit comme l'Amboisien Clément Gallois voient de plus en plus d'amateurs fouler le green à leurs côtés.
 

Championnat d'Europe 2018 en Indre-et-Loire

Preuve de cet engouement croissant, en 2016, la France est devenue championne d'Europe, devant l'Allemagne et la Suisse. Et cette année, c'est elle qui organise la compétition continentale du 16 au 18 août dans le meilleur club du pays, à Chambray-lès-Tours, en Indre-et-Loire.

Pour cette édition 2018 de l'Europacup, l'hippodrome de Chambray-lès-Tours s'apprête à accueillir 170 compétiteurs venus de tout le continent. Notamment des Allemands qui n'ont toujours pas oublié la défaite deux ans après.

"Nous espérons ramener la coupe d'Europe en Allemagne cette année, mais c'est compliqué. A chaque fois que nous jouons contre les Français, ce sont des parties endiablées !", raconte sourire aux lèvres et un brin rancunier Gregor Freitag, swing golfeur munichois.

Au-delà de l'objectif de conserver son titre, le but avec l'organisation d'un tel évènement est de mettre en lumière le swin golf. "'La difficulté, c'est d'avoir des jeunes, d'avoir des nouveaux parcours, d'augmenter le nombre de licenciés..." constate Franck Loison, président du club de Swin Golf de Chambray-lès-Tours. "Avec cette coupe d'Europe, on espère que notre sport va continuer à se développer."

Notre reportage sur le sujet, signé Romain Nowicki et François Xavier Mauffrey :

Découvrez également notre reportage : "Le golf est-il un sport élitiste ?" 

 

Sur le même sujet

Les + Lus