Indre-et-Loire : les rassemblements de plus de trente personnes interdits à partir de lundi 28 septembre

À partir de lundi 28 septembre, les rassemblements de plus de trente personnes seront interdits en Indre-et-Loire, département classé en "zone d'alerte". La préfète a pris un arrêté en application des directives émises par le ministre de la Santé

© Ministère de la Santé
Dimanche 27 septembre, la préfète d'Indre-et-Loire Marie Lajus a pris un arrêté interdisant les rassemblements de plus de trente personnes. Elle fait suite aux déclarations du ministre de la Santé Olivier Véran, de mercredi 23 septembre. Il a indiqué que cette interdiction devait s'appliquer dans les 69 départements de "zone d'alerte", de zone de circulation active du coronavirus, dont font partie l'Indre-et-Loire et le Loiret.  
 

Pourquoi l'Indre-et-Loire est classé en "zone d'alerte"

Dans un communiqué, la préfète a expliqué cette décision : " la situation épidémiologique dans le département d’Indre-et-Loire se dégrade continûment depuis le début du mois d’août : à la date du 25 septembre, le territoire métropolitain de Tours avait un taux d’incidence de plus de 123,5/100 000 habitants, au-delà de la moyenne départementale qui s’établit à 90,5/100 000 habitants et, surtout, du seuil d’alerte national de 50/100 000 habitants. Parallèlement, le nombre de clusters, mais également de passages aux urgences et en réanimation, augmentent, témoignant d’une reprise active de la circulation du virus. Cette situation a conduit au classement du département en « zone de circulation active du virus de la Covid-19 » le 20 septembre."

Interdiction des rassemblements de plus de trente personnes : les étudiants aussi visés 


La préfète a décidé de renforcer les mesures de protection prévues par les arrêtés des 21 et 22 septembre prévoyant respectivement l’interdiction des soirées dansantes, pots et cocktails debout, repas partagés et l’application de la distanciation physique dans les locaux universitaires de l’Université de Tours lorsque les enseignements ne peuvent être délivrés à distance. À partir du lundi 28 septembre et jusqu’au lundi 12 octobre, les événements familiaux amicaux (mariages, fête d’anniversaire, communions…) ou étudiants à caractère festif et récréatif organisés dans l’enceinte close d’un établissement recevant du public, déjà limités à la posture assise, seront en outre soumis à une jauge maximale de 30 personnes. Les cérémonies civiles ou religieuses (mariage, baptêmes…), les enterrements ainsi que les événements associatifs ou professionnels ne sont pas concernés par cette limitation. 


Des mesures plus drastiques en cas d'évolution du département en "zone d'alerte renforcée"


La préfète se réserve le droit de réexamener chaque semaine la situation en Indre-et-Loire. Dans le cas où le département évoluerait vers la catégorie « zone d’alerte renforcée », Marie Lajus pourrait adopter de nouvelles mesures comme la fermeture des bars à 22 heures, la fermeture des salles de sports, des gymnases, des salles de fêtes et des salles polyvalentes et l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société