Loiret : le préfet signe un arrêté interdisant les rassemblements de plus de trente personnes

Vendredi 25 septembre, le préfet du Loiret a signé un arrêté interdisant les rassemblements de plus de trente personnes. L'application de cet arrêté sera effective dès lundi 28 septembre

© Ministère de la Santé
Le préfet du Loiret, Pierre Pouessel a pris un "arrêté limitant à 30 personnes les rassemblements à caractère festif organisés au sein de certains Établissements Recevant du Public" vendredi 25 septembre . Il fait ainsi suite aux déclarations du ministre de la Santé, Olivier Véran de mercredi 23 septembre.

Interdiction des rassemblements de plus de trente personnes à partir de lundi 28 septembre

Lors de son intervention, Olivier Véran a déclaré que les rassemblements de plus de 30 personnes dans les départements de "zone d'alerte" caractérisé par une circulation active du virus, seront interdits. Cela concerne 69 départements sur 101, dont le Loiret et l'Indre-et-Loire, classés en zone rose en Centre-Val de Loire. Pour faire suite aux déclarations du ministre, Pierre Pouessel a donc signé un arrêté précisant les types de rassemblements interdits :

"Dans les établissements recevant du public de type salle des fêtes, salles polyvalentes, salles d'audition, de conférence, de réunions, de spectacle ou à usage multiple, sauf pour les salles d'audience des juridictions et de types chapiteaux, tentes et structures. Les rassemblements à caractères festifs, qu'ils soient organisés par des personnes privées, comme les fêtes données à l'occasion d'un événement familial (anniversaire, communions, mariages), fêtes entre amis, des associations ou personnes morales, comme des tombolas, lotos, fêtes locales et soirées étudiantes" sont également interdits.

L'application de l'arrêté sera effective à partir de lundi 28 septembre et jusqu'au 12 octobre inclus. 
Les cinémas, salles de spectacles et théâtres ne sont pas concernés par cette interdiction.
 

Qu'est-ce que la zone d'alerte (en rose)

Il s'agit des zones où le virus circule nettement, de façon active. La décision de passer un département en zone d'alerte, désormais colorée en rose sur la carte, au lieu du rouge précédemment, se fait quand le taux d'incidence (le nombre de nouveaux cas sur une période donnée) est supérieur à 50 pour 100.000 habitants. 
Le passage "en rouge" se fait par décret du Premier ministre. Il donne davantage de pouvoir aux préfets des départements concernés pour prendre des mesures restrictives. "Dans l'ensemble de ces territoires, le préfet peut prendre toutes les mesures qui lui semblent pertinentes", a précisé Olivier Véran. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société region centre-val de loire