Pédophilie : le chirurgien Joël Le Scouarnec placé en garde à vue pour le deuxième volet de l'affaire

Accusé d'actes d'agressions sexuelles et de viols sur mineur par plusieurs centaines de plaignants, le chirurgien Joël le Scouarnec a été placé en garde à vue à Lorient ce 13 octobre pour y être entendu.
Le premier volet du procès Le Scouarnec, concernant notamment deux nièces et une ancienne patiente de Loches, doit reprendre le 30 novembre. Photo d'illustration
Le premier volet du procès Le Scouarnec, concernant notamment deux nièces et une ancienne patiente de Loches, doit reprendre le 30 novembre. Photo d'illustration © Marc OLLIVIER / Maxppp
L'ancien chirurgien Joël Le Scouarnec est en garde à vue depuis le 13 octobre "pour être auditionné en qualité de mis en cause" pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans, a annoncé le procureur de la République de Lorient Stéphane Kellenberger.
 

Des centaines de plaignantes

Déjà mis en cause pour des faits d'agressions sexuelles et de viols à caractère pédophile commis à Loches sur deux nièces et une patiente entre 1989 et 1999, ainsi qu'une jeune voisine de Jonzac, en Charente-Maritime, Joël Le Scouarnec doit être jugé pour ces faits par la Cour d'assises de Charente-Maritime à partir du 30 novembre.

Joël Le Scouarnec a été extrait mardi de la maison d'arrêt de Saintes, a précisé le procureur, et se trouve désormais en garde à vue à Lorient pour le deuxième volet de l'affaire, qui a débuté avec des centaines de plaintes d'anciennes patientes, dont les agressions sexuelles et les viols ont été consignés dans les "carnets noirs" du chirurgien. Sa garde à vue a été prolongée de 24 heures.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire le scouarnec faits divers pédophilie justice société