Coronavirus : les mesures préventives prises par la Ville de Tours

La Ville de Tours et son CCAS ont annoncé la mise en place de mesures préventives au sujet du coronavirus. / © Luc Pérot / France Télévisions
La Ville de Tours et son CCAS ont annoncé la mise en place de mesures préventives au sujet du coronavirus. / © Luc Pérot / France Télévisions

Si aucun cas de patient infecté par le coronavirus n’a été recensé à Tours selon les autorités, la ville et son CCAS (centre communal d'action sociale) ont annoncé des mesures de précaution ce jeudi 27 février.

Par Barbara Gabel

Apparue en Chine en décembre, l'épidémie du coronavirus se propage désormais bien au-delà du continent asiatique et les mesures drastiques se multiplient. Par précaution, la Ville de Tours et son CCAS (centre communal d'action sociale) appellent ses habitants et ses habitantes à rester vigilants.
 

Dans les structures petite enfance, les écoles et les accueils de loisirs

La Ville de Tours appelle notamment les familles, les enfants et les personnels fréquentant les structures petite enfance, les écoles et les accueils de loisirs, qui auraient séjourné dans une zone à risque, de ne pas fréquenter ces lieux pendant une période de 14 jours après leur date de retour en France.

Pour rappel, les zones à risque sont les zones de foyers épidémiques, notamment la Chine, Singapour, la Corée du Sud, l'Italie (Lombardie et Vénétie à cet instant) et l'Iran.
 
 

Dans les structures municipales, les EHPAD et le CCAS

Chaque agent travaillant dans une structure municipale, un EHPAD ou au CCAS, qui a séjourné dans une zone à risque (Chine, Singapour, Corée du Sud, Italie -Lombardie et Vénétie à cet instant-, Iran) doit se signaler immédiatement à la médecine du travail et doit rester à son domicile pendant une période de 14 jours après sa date de retour en France.
 
La fiche d’information des mesures prises par la Ville de Tours dans les EHPAD. / © DR
La fiche d’information des mesures prises par la Ville de Tours dans les EHPAD. / © DR
 

Où poser ses questions ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé a mis en place un numéro vert qui permet d’obtenir des informations sur le coronavirus (COVID-19) et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé. Appelez le 0 800 130 000 (appel gratuit, accessible 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h).

Cette plateforme n'a pas vocation à recevoir les appels des personnes qui ont des questions médicales. En cas de fièvre, toux, difficultés à respirer, au retour des pays affectés par le virus, composer directement le 15.
 

Comment le CHRU de Tours se prépare à l'épidémie

Le CHRU de Tours est susceptible d’accueillir les patients dits "cas possibles" et "cas confirmés" de trois départements de la région : Indre-et-Loire, Indre et Loir-et-Cher. Avec le retour des vacances d'hiver, l'hôpital se prépare à gérer les patients, mais aussi les personnels de l'hôpital qui auraient voyagé dans des zones à risque.

Quelle organisation au CHRU de Tours ?

  • A l'entrée du CHRU de Tours, les malades suceptibles d'être porteurs du coronavirus devront mettre un masque et suivre les points rouges jusqu'au tout nouveau centre ambulatoire de prélevement mis en place le 25 février. Il a pour objet de réaliser les prélèvements pour les patients cas suspects/possibles mais ne nécessitant pas une hospitalisation.
  • Si l'état de santé du patient nécessite une hospitalisation, le patient sera installé dans l'une des 9 chambres spécialement équipées et isolées. Ce nombre peut aller jusqu'à 16, voire 28.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus