• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Exposition « Lucien Hervé Géométrie de la lumière » au château de Tours

 "Unité d'habitation Nantes-Rezé" de Le Corbusier, photographiée en 1952 par Lucien Hervé / © France 3 Centre-Val de Loire
"Unité d'habitation Nantes-Rezé" de Le Corbusier, photographiée en 1952 par Lucien Hervé / © France 3 Centre-Val de Loire

Lucien Hervé est l’un de ces grands photographes ayant apporté leur propre regard critique à l’architecture. Ses prises de vue d’édifices historiques, modernes ou populaires, et sa complicité avec des maîtres de l'architecture tels que Le Corbusier, en témoignent.

Par Anne Lepais

l'ombre et la lumière sont des éléments clés de la photographie de Lucien Hervé. Photographier, c'est dessiner avec la lumière - Imola Gebauer, commissaire de l'exposition


Organisée par le Jeu de Paume à Paris, l'exposition « Lucien Hervé Géométrie de la lumière » au Château de Tours, nous montre tous les aspects de l'œuvre du photographe à travers cent soixante tirages et deux films documentaires.

Notre reporter Benoit Bruère, a pris le parti d'installer Gabriel, 8 ans, face à l'une d'entre elles, la photographie de l'Unité d'habitation de l'architecte Le Corbusier, prise à Nantes-Rezé par Lucien Hervé.

Gabriel est étonné devant l'architecture de la photographie et trouve des réponses à ses interrogations auprès de Imola

Imola Gebauer, commissaire de l'exposition et Gabriel, 8 ans / © Benoit Bruère
Imola Gebauer, commissaire de l'exposition et Gabriel, 8 ans / © Benoit Bruère


Persuadé que la photographie d’architecture doit « traduire en même temps que l’émotion ressentie devant elle les raisons mêmes de cette émotion » Lucien Hervé est devenu l’un des « interprètes visuels » qui s’est le plus voué à l’architecture du XXe siècle - Marta Gili


Lucien Hervé compose ses photos à partir d’un détail, de la lumière, de la texture et de son propre sentiment sur l’architecture, si bien que deux images naissent pour ainsi dire côte à côte, l’image elle-même et l’objet représenté. Il parvient à exprimer l’espace avec la seule tension entre ombre et lumière.

Lucien Hervé est aussi un observateur engagé du monde et de l’humanité, cherchant partout la « présence du vivant ». Ses cadrages en plongée ou en oblique lui permettent de jouer avec la géométrie, allant jusqu’à l’abstraction. Cette exposition au Château de Tours lui rend hommage en juxtaposant comme il le faisait, « l’universel et l’intemporel », l’ancien et le moderne, l’abstrait et l’humain.

Photographie de Lucien Hervé au château de Tours dans "Il était... une oeuvre"
"Il était... une œuvre" vous emmène au château de Tours. Le Jeu de Paume y organise l'exposition des photographies de Lucien Hervé jusqu'au 28 mai 2018. Imola Gebauer, commissaire de l'exposition, raconte une oeuvre à Gabriel, 8 ans : "Unité d'habitation Nantes-Rezé" photographiée en 1952. Le Corbusier et Lucien Hervé travaillaient ensemble. - France 3 Centre-Val de Loire - Benoît Bruère, Vincent Chretiennot, Jean-Christophe Chesnay et Jérémie Bénard

A lire aussi : La rigueur et l'humanisme de Lucien Hervé, photographe de Le Corbusier, au château de Tours

Lucien Hervé. Géométrie de la lumière au château de Tours jusqu’au 27 mai 2018

Exposition organisée par le Jeu de Paume en collaboration avec la Ville de Tours.

25 avenue André Malraux – 37000 Tours
Tél. : 02 47 21 61 95
Horaires : du mardi au dimanche de 14 H à 18 H.
Fermé le lundi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus