Polémique autour du prochain festival de cirque de Tours

Lors des vœux de Tours-Métropole, Philippe Briand, son président, annonçait la tenue d'une deuxième édition du Festival du cirque fin septembre 2018. Le Collectif Stop Cirque Animaux 37 demande une rencontre rapide avec les élus pour contrer ce projet.

(Archives, le 19 février 2016) Des lamas sur la piste du cirque Medrano, à Orléans.
(Archives, le 19 février 2016) Des lamas sur la piste du cirque Medrano, à Orléans. © Julien Bernier
La présence d'animaux dans les cirques fait de plus en plus débat en France. Une cinquantaine de villes, comme Paris ou Montpellier se sont déjà engagées à refuser les cirques qui présentaient des numéros avec des animaux sauvages.
Pour Tours-Métropole, le débat n'a pas lieu d'être. Fort du succès rencontré par la première édition (15.000 spectateurs) son président Philippe Briand est bien décidé à organiser une deuxième édition du Festival du Cirque au Parc de la Gloriette en septembre prochain. La polémique vient du fait qu'il envisage ce festival avec des spectacles qui contiennent des animaux. Philippe Briand avait même déclaré le 21 avril 2017  au micro de France Bleu Touraine :

C’est complètement con un cirque sans animaux


L'engagement d'un vote 

Pourtant, il y a six mois, lors de la visite de la ménagerie du Festival, les porte-paroles du collectif 37, accompagnés de Mr De Oliveira, vice-président de la métropole délégué à la culture, avaient reçu l'engagement d’une mise en vote de la présence des animaux pour la seconde édition par tous les élus de Tours Métropole. Le Collectif souligne la mauvaise foi des élus de Tours Métropole. L’an passé, les engagements pris par les élus n’avaient pas été tenus.


Le collectif stop animaux 37 demande à rencontrer en urgence les élus de Tours-Métropole pour réfléchir ensemble à un Festival sans animaux. Sans réponse, le collectif menace d'organiser "des actions d'ampleur nationale" en ciblant les sponsors du Festival. Leur objectif est de faire de la touraine, le premier département du Centre-Val de Loire, sans cirque avec animaux. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux festival culture manifestation économie social