Inflation : entre 27 et 29 centimes de marge par litre d'essence pour les distributeurs, "il faut revenir à des marges normales !"

Alors que les prix à la pompe restent relativement haut, l'association CLCV Touraine pointe du doigt les marges des des distributeurs de carburant qui ont largement augmenté depuis janvier 2022.

L'association CLCV Touraine (Consommation Logement Cadre de Vie) constate que les marges brutes mensuelles de la distribution de carburant ont explosé entre janvier 2022 et avril 2023. 

Les marges des distributeurs de carburant posent question

En janvier 2022, la marge des distributeurs sur les carburants était de 19,2 centimes par litre sur le sans-plomb 95 et 18,3 centimes sur le gazole. Le choc pétrolier lié à la guerre en Ukraine a tout bouleversé. En avril 2023, les marges sont respectivement de 27 et 29 centimes par litre. Les années précédentes, entre 2018 et 2021, les moyennes annuelles se situaient autour de 15 centimes par litre (chiffres nationaux). Pour Marie-Claude Fourrier, ex-présidente de l'association, désormais en charge de la communication, c'en est trop.

Il faut revenir à des marges normales ! Tout est difficile à cause de l'inflation, tout le monde doit y mettre du sien.

Marie-Claude Fourrier, Responsable de la communication de l'association CLCV

Le carburant reste très cher en France

Le communiqué de presse de CLVC Touraine précise que les marges appliquées depuis le début de l'année 2023 se situent à un record historique. Selon eux, "il apparait clairement que les distributeurs appliquent depuis quatre mois des marges très élevées pour rattraper leurs pertes du second trimestre 2022".

L'association affirme qu'elle n'hésitera pas "à saisir les autorités compétentes si les marges brutes ne reviennent pas à la normale d'ici le début de l'été"

Pour rappel, la France reste l'un des pays de la zone euro où le prix des carburants est le plus élevé.