VIDEO. Une boutique associative nomade pour échanger ses vêtements : et si le troc était l'avenir de la mode ?

durée de la vidéo : 00h01mn51s
Si vous aussi vous préférer la seconde main et la mode circulaire à la fast fashion, voici un concept qui pourrait vous plaire. C'est la seule boutique de troc de vêtements de la région. Une boutique associative itinérante en attendant d'avoir un local est ouverte jusqu'au 18 juin dans les anciennes casernes Beaumont à Tours quatre après-midi par semaine. Marine Rondonnier et Samuel Foucault vous expliquent comment ça marche. ©Marine Rondonnier, Samuel Foucault, François Belzeaux

En attendant d'avoir un local à elle, Marie Brugier promène son "Armoire sans fin" dans les lieux disponibles. Elle est en résidence aux anciennes casernes Beaumont à Tours jusqu'au 18 juin. Le concept : apporter des vêtements propres, en bon état et de saison et les échanger contre d'autres. Un dressing partagé pour donner une seconde vie aux vêtements dormant dans les armoires.

"Des vêtements propres et repassés, en excellent état, de bonne qualité, sans tâche, sans accroc et de saison". Voici ce que demande l'association "L'Armoire sans fin" pour que vous puissiez venir échanger vos vêtements qui dorment au fond de votre placard contre d'autres. 

Le vêtement comme seule monnaie d'échange

"Le principe est simple : vous apportez vos vêtements et je vous les échange contre des points que vous pouvez utiliser le jour-même ou plus tard. Le vêtement est la seule monnaie d'échange ici", explique Marie Brugier, créatrice et présidente de l'association "L'Armoire sans fin". 

Cette idée est venue d'une pratique personnelle et d'une démarche visant au zero déchet. "Je suis passionnée par la mode mais je ne suis pas en accord avec l'industrie textile", raconte-t-elle.

Il y a assez de vêtements produits pour habiller trois fois la planète, donc autant les faire circuler

Marie Brugier, créatrice et présidente de l'association "L'armoire sans fin"

France 3 Centre-Val de Loire

Dans la boutique, le ou la troqueur(se) peut trouver des vêtements en très bon état, de tous les styles et de toutes marques pour adultes. "C'est vraiment pour sensibiliser le plus de monde possible à une autre manière de consommer des vêtements. Il y a assez de vêtements produits pour habiller trois fois la planète, donc autant les faire circuler," explique Marie Brugier. "On a le droit de changer de style, de taille, d'envie mais autant mettre en avant les vêtements qui dorment dans nos armoires qu'on ne porte plus et qui feraient tout autant plaisir à d'autres personnes."

L'objectif de l'association : rendre visible ces vêtements dormant dans nos dressings et créer une garde-robe partagée. 

Jusque là, Clémence Dausques troquait ses vêtements avec ses copines. La jeune femme est venue tester la boutique de troc aux Beaumonts. Clémence est arrivée avec deux petits hauts et un pantalon. Elle est repartie avec un pantalon et un chemisier : "On fait une bonne action tout en sortant du système vestimentaire qui est très polluant. En plus c'est fun, il y a un côté shopping, on peut se balader vraiment, choisir sur les portants, les vêtements sont en bon état. C'est tout bénéf". 

Lors de sa précédente résidence automne-hiver aux Beaumonts, 1500 articles ont été échangés à "l'Armoire sans fin." 

De troqueuses à bénévoles

Parmi les troqueuses habituées du lieu, Emma Maurel et Victoria Kempf, lycéennes. A 17 ans, elles adhèrent tellement au concept qu'elles sont devenues bénévoles pour l'association."J'ai arrêté la fast fashion il y a deux ans. Je trouve que le troc c'est une bonne alternative aux friperies qui sont de plus en plus chères. Par rapport à Vinted, c'est mieux parce qu'on peut essayer, qu'il n'y a pas d'échange d'argent et en plus les colis ne sont pas sur la route " explique Emma, enthousiaste.

Sa copine Victoria complète : "Je ne vais pas beaucoup sur Vinted parce que j'aime essayer les vêtements. En plus je suis très fine et ici il y a beaucoup d'articles qui me vont." Victoria a voulu devenir benévole ici parce qu'elle aimerait travailler dans la communication dans le prêt-à-porter. "Quand on est bénévole, on peut venir donner un coup de main quand on veut le samedi après-midi. C'est une bonne façon de voir comment fonctionne une association, comment sont triés les vêtements, comment ils sont mis en rayon, comment on accueille les nouvelles personnes". 

"L'Armoire sans fin" fonctionne grâce à une quinzaine de bénévoles. 

Trouver un lieu fixe pour l'association : le nerf de la guerre

Marie Brugier a quitté un poste dans la communication pour créer cette association il y a 3 ans, juste avant le Covid. "L'Armoire sans fin" a vraiment commencé à fonctionner à la fin de l'année 2020.  "L'objectif est de créer un poste mais il faut d'abord avoir un lieu à nous", confie la présidente de l'association.

"C'est le nerf de la guerre. Pour le moment on est nomades. Là, on a la chance de poser nos valises pendant six semaines aux Beaumonts gratuitement pour la deuxième année. Sinon, on se balade de salle en salle à Tours et proche agglo en attendant de trouver notre lieu ce qui nous permettrait d'organiser des événements plus fréquents.

Un défilé éthique le 17 juin à 20h 

L'association vit grâce aux adhésions de 20 euros par an et aux ateliers-coutures payants. Elle organise aussi des événements autour de la mode responsable. Des événements à participation financière libre. 

Le 17 juin à 20h, "l'Armoire sans fin" organise un défilé éthique concocté par cinq créatrices d'Indre-et-Loire et du Loir-et-Cher spécialisées dans l'upcycling de vêtements. 

Infos pratiques :

La boutique de troc "L'Armoire sans fin" aux Beaumonts est ouverte les mercredis, vendredis et samedis de 14h à 19h, le dimanche de 14h à 18 h jusqu'au 18 juin 2023 sauf le week-end de Pentecôte le 27-28 mai et le samedi 17 juin. 

La boutique se trouve dans les anciennes caserne Beaumont, hall 4, au 28 rue du capitaine Pougnon à Tours. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité