JO 2024 : Châteauroux dit au revoir aux "Piliers de la République", réinstallés au Centre national de tir sportif

23 ans après leur installation, les 3 colonnes créées par Guy de Rougement ont été retirées de la Place de la République. Après rénovation, elles seront installées au Centre National de Tir Sportif

C'est une page de l'histoire de Châteauroux qui se tourne. Inaugurés le 13 juillet 2000 par le Maire PS de l'époque Jean-Yves Gateaud, les 3 Piliers de la République ont été retirées de leur emplacement originel, définitivement.

"Elles ont fait polémique quand elles sont arrivées, et elles font polémique quand elles partent"

Un Castelroussin ému de voir disparaitre les colonnes

Liberté, Égalité, Fraternité

C'est l'œuvre de l'artiste-académicien Guy de Rougemont. Hauts de 10 mètres, disposés en triangle, les Piliers font référence aux frontons triangulaires qui ornaient les bâtiments officiels. Il représentent les valeurs de la République : Liberté (dominante bleu), Egalité (dominante blanc) et Fraternité (dominante rouge).

Ils ont été réalisés par l'entreprise Beirens, de Buzançais. A l'époque, les avis divergent déjà sur l'esthétisme des 3 colonnes. 

Les curieux étaient nombreux ce lundi 17 avril pour assister au démontage des Colonnes. Le dispositif est impressionnant, en particulier la grande grue posée rue Victor Hugo qui déploie son bras pour retirer les piliers de leur socle et les transférer sur un camion.

Après une restauration dans les locaux de l'entreprise castelroussine Besson, les 3 Piliers rejoindront un site international : le Centre National de Tir Sportif à Déols.

Ils seront inaugurés le 23 juin prochain. La Ville en a fait don. La Place de la République sera réaménagée à l'horizon 2025.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité