L'aéroport de Châteauroux continue son développement, la société Vallair occupera le hangar géant

Vallair, la société castelroussine d'aéronautique a trouvé un accord avec l'aéroport de Châteauroux pour occuper le nouveau hangar géant destiné à la transformation d'avions. Une étape supplémentaire dans l'orientation industrielle que souhaite l'aéroport.

© GUILLAUME SOUVANT / AFP

L’aéroport de Châteauroux vient de trouver un locataire pour son nouveau hangar géant. Capable d’accueillir un Airbus A 380, cet écrin de près de 8 500 m2 est seulement le 3ème de cette taille en France. Un projet conséquent qui représente un investissement de 18 millions d’euros de la part de la Région Centre-Val de Loire. Le locataire n’est pas inconnu puisqu’il s’agit de Vallair, l’entreprise de maintenance et de transformation aéronautique castelroussine qui possède déjà son siège au sein de l’aéroport. 

Le projet est d'avoir un avenir économique, industriel et aéronautique à Châteauroux.

François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire

Si l’accord a été trouvé, les détails restent en cours de négociation avant l’installation de Vallair fin juillet 2021, une fois le chantier du hangar terminé. "Nous louerons sur une base de 750 000 euros par an qui évoluera selon l’investissement que fait Vallair", nous indique le directeur général de l’aéroport de Châteauroux, Didier Lefresne. Le hangar verra passer toutes sortes d’avions initialement destinés au transport de passagers afin de les transformer en avions de Fret. L’entreprise aéronautique castelroussine ambitionne dans le même temps de multiplier son chiffre d’affaires de 100 millions d’euros par 5. Une nouvelle activité qui laisse entrevoir au Président de la Région Centre-Val, de Loire François Bonneau "un avenir économique, industriel et aéronautique à Châteauroux". Car à l’horizon 2025, Vallair compte transformer 4 à 6 avions par an, de quoi créer 155 nouveaux emplois, selon la projection de l’entreprise.

De nombreux avions restent au sol pendant la crise sanitaire. L'aéroport de Châteauroux propose un parking pour de nombreuses compagnies aériennes.
De nombreux avions restent au sol pendant la crise sanitaire. L'aéroport de Châteauroux propose un parking pour de nombreuses compagnies aériennes. © GUILLAUME SOUVANT / AFP

Pour que cela profite au territoire, Didier Lefresne assure que des formations à destination des métiers de l’aéronautique sont en cours de création. Le directeur général de l’aéroport de Châteauroux entend, avec ce projet, affirmer son positionnement dans le secteur industriel. "La crise sanitaire a montré que le Fret était un secteur d’avenir, souligne Didier Lefresne. Nous misons dessus mais également sur l’industrie dont dépend le transport de marchandises." Peu réputé pour ses vols commerciaux, l’aéroport de Châteauroux possède une large palette d’activité qui lui permet également de passer la crise "de manière un petit peu plus rassurante". Car si les compagnies aériennes ont suspendu une grande partie de leurs vols c’est avant tout à cause du grand coup de frein qu’a connu le secteur. Ces compagnies ont dû, et doivent encore, stocker leurs appareils cloués au sol. L’aéroport de Châteauroux a de la place pour les accueillir. Pendant le premier confinement, les images des géants des airs parqués sur le tarmac de Châteauroux ont largement été diffusées.

Le fret et l'aéronautique en ligne de mire

Avec l’arrivée de Vallair dans son nouvel hangar, l’aéroport de Châteauroux entend continuer son développement. Didier Lefresne anticipe : "Je dois essayer d’imaginer quel sera l’aéroport dans 10 ou 15 ans, et ça se joue dès maintenant. Nous avons encore 40 hectares de foncier disponible, il y a peu d’aéroports avec cette chance." Le directeur général a conscience des forces et des faiblesses de son aéroport. Dans un secteur en pleine mutation par la crise sanitaire, le développement du transport de passagers dans l’Indre apparaît comme secondaire. Mais l’aéroport de Châteauroux est déjà prêt à faire valoir ses autres forces.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéronautique économie industrie transports aériens transports