Selon l'association Météo Centre, la tempête qui a violemment frappé les alentours de Buzançais le 31 mars était bien une tornade. Constatation faite ce 10 avril après une enquête de terrain, menée avec Keraunos, société spécialisée dans l'observation des tornades.

"Ce n'était pas un simple coup de vent. C'était une tornade, c'est ce qu'ont diagnostiqué les pompiers." Ainsi réagissait le maire de Buzançais Régis Blanchet, quelques heures après le passage sur sa commune de la tempête Mathis.

Dans la matinée du 31 mars, l'épisode météorologique a ainsi provoqué des dommage considérables dans cette zone de l'Indre : toitures éventrées, arbres arrachés, bâtiments publics détériorés. Heureusement, aucun blessé n'était à déplorer.

Une tornade "remarquable"

Près de deux semaines plus tard, l'association Météo Centre et la société Keraunos, spécialisée dans l'observation des orages violents et des tornades, ont rendu leurs conclusions : Buzançais a bien été touché par une tornade. 

Selon le bilan publié par Keraunos, la tornade aurait eu une intensité 1 sur l'échelle de Fujita, équivalente à des dégâts modérés et une vitesse des vents se situant entre 135 et 175 km/h.

Le bilan met en avant le côté "remarquable" de la tornade de Buzançais, dont le tourbillon aurait "peiné à se stabiliser" en raison de la haute vitesse de déplacement de la tornade elle-même, à 85 km/h. "C'est ce qui explique le caractère irrégulier des dommages", estime Keraunos. 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité