Indre : le ministre de la Justice donne une enveloppe de 7 millions d'euros à la prison de Saint-Maur

Pour présenter le plan de rénovation énergétique des prisons, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a choisi de venir ce lundi 1er février à la maison centrale de Saint-Maur (Indre). Il s’agit en effet du plus important projet de rénovation avec 6,8 millions € d’investissement.

Construite en 1975, la maison centrale de Saint-Maur est aujourd’hui une passoire. Non pas une passoire pour les détenus, mais une passoire énergétique. 

Ce n’est pas le seul lieu pénitentiaire ou judiciaire à nécessiter des travaux, 206 sont concernés, mais il s’agit du plus important projet de rénovation énergétique d'établissement pénitentiaire, avec 6,8 millions € d'investissement.

C’est la plus grosse enveloppe ici.

Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux

C’est pour cette raison que le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti l’a choisie pour venir présenter son plan de relance du ministère de la Justice, ce lundi 1er février.  

Des entreprises locales sollicitées

Il a visité les bâtiments qui hébergent les détenus, la boulangerie, le potager, mais aussi et surtout les parties à rénover et isoler : toitures, façades extérieures, électricité… Ces travaux, qui seront réalisés par des entreprises locales, sont censés réduire la consommation d’énergie de 60% soit 120 000 € par an pour atteindre le label BBC (bâtiment basse consommation).

On a des bâtiments vétustes, il suffit parfois de lever la tête au ciel pour voir à quel point c’est indispensable.

Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux

Le ministre de la Justice se dit "fier de porter ces mesures" qui ont pour vocation de réduire l'empreinte carbone, mais aussi "d’améliorer les conditions de travail du personnel pénitentiaire", ainsi que "les conditions de détention".

L’opération est d’ailleurs plus complexe que d’autres travaux en raison des contraintes de sécurité : la maison centrale abrite des détenus de longue peine.

Plus de 130 millions €

La maison centrale de Saint-Maur fait partie des 206 bâtiments publics du ministère de la Justice à avoir été retenus pour des travaux de rénovation énergétique en France et en Outre-Mer. En tout, 132,6 millions € seront investis dès 2021.

Parmi les autres travaux dans la région, les juridictions de Bourges vont bénéficier de 110 952 € consacrés au remplacement de tous les néons par des LED pour gagner en efficacité énergétique. Au tribunal judiciaire de Châteauroux, l'électricité aussi sera transformée grâce à une enveloppe de 10 000 €.

"Jamais le ministère de la Justice n’a engagé autant de travaux en même temps. C’est une chance pour les justiciables mais aussi pour l’ensemble de nos entreprises, partout sur le territoire qui vont les réaliser", a déclaré Éric Dupond-Moretti devant les journalistes, puis sur Twitter.

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité