L'agriculture cherche des saisonniers, la coopérative Axéréal propose 700 jobs d'été en Centre-Val de Loire

Pour un job d'été, l'agriculture régionale est un pourvoyeur d'emplois au moment des récoltes. C'est tout particulièrement le cas à l'époque des moissons, dans tous les départements du Centre-Val de Loire.

Depuis plusieurs années, les exploitants agricoles se plaignent d'un manque de main d'œuvre, notamment en élevage ou dans les filières maraîchères et horticoles. En fait, le manque de bras est récurrent et touche à peu près toutes les productions.

Les chambres d'agriculture se sont emparées du sujet et proposent des formations, par exemple le Cap main d'œuvre :

"Cap main d’œuvre est une formation Régionale organisée par la Chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire. Son objectif est de former au métier de salarié en élevage, afin de permettre aux éleveurs de la Région Centre-Val de Loire de bénéficier de main-d’œuvre disponible formée tous les ans.

La formation se déroule à l’automne à Chambray-lès-Tours (37), elle dure deux mois et comprend 35 jours de formation et 2 semaines de stage en élevage. À cela se rajoutent 2 semaines de stage facultatives, en fin de parcours." (Chambres d'agriculture Centre-Val de Loire). Mais il y a aussi les pics d'activité qui nécessitent de l'emploi saisonnier. Ce sont essentiellement les périodes de récolte, comme celle des asperges de Sologne en ce début de printemps, bientôt suivie par les fraises à travers tout le Val de Loire.

Les besoins se font surtout sentir au moment de la moisson

Pour l'emploi saisonnier, la récolte des céréales est le moment crucial de l'année. Le Centre-val de Loire, de la Beauce d'Eure-et-Loir jusqu'à la plaine de la Champagne Berrichonne, est une terre de blé, d'orge et de colza. Des productions qui deviendront de la farine, de la bière ou de l'huile, après le passage des moissonneuses-batteuses, le transport par tracteurs et camions, le stockage en silos, enfin la transformation dans les usines agroalimentaires.

Pour toutes ces actions essentielles, il faut aussi des bras et des cerveaux, car l'agriculture demande autant de physique que de réflexion. C'est l'argument que met en avant la coopérative AXEREAL, dont le siège est installé à Olivet dans le Loiret.

Si le travail des saisonniers est intense, à l’image de ce que représentent ces périodes dans les champs, il reste pour beaucoup de jeunes une expérience inoubliable. Les missions sont concrètes, en prise directe avec des activités essentielles qui parlent à tous, et permettent une expérience de terrain qui se valorise assurément sur un CV. La charge de travail est dense, mais les souvenirs le sont aussi !

Joan Vallet, Directrice des Ressources Humaines et Communication de la branche Agriculture & Filières Axéréal.

À quelles périodes sont attendus les saisonniers ?

Fin juin début août, pour la période phare des moissons d’été.
De juillet à octobre, pour les récoltes de pommes de terre, de betteraves et de semences.
De septembre à novembre, pour les récoltes d’automne comme le maïs, le tournesol, la betterave sucrière.

La plupart des postes sont ouverts aux étudiants à partir de 18 ans, idéalement titulaires du permis B et véhiculés. Pour certains métiers, les permis EC/EB/FIMO/FCO sont de véritables atouts.

Une formation est dispensée en amont, désormais disponible en version digitale. Elle présente les missions, et sensibilise à la sécurité sur les sites. Certains métiers nécessitent la conduite d’engin de manutention et une formation interne sera réalisée.

Les candidats peuvent déposer leur candidature sur le site : Axereal.com/Carrieres