Insolite : une chèvre géante au bord de l'A10, marqueur de territoire pour Sainte-Maure-de-Touraine

Imaginée par le sculpteur Michel Audiard, une chèvre monumentale, haute de plus de 7 mètres, devrait être implantée au bord de l'A10, à l'entrée de la commune de Sainte-Maure-de-Touraine. Symbole fort pour un territoire qui rayonne grâce à son fromage de chèvre. L'artiste tourangeau compte bien l'inaugurer en 2025, même si le financement n'est pas entièrement bouclé.

Saumur a son cheval géant, l'Espagne ses immenses silhouettes de taureaux, la Touraine se doit d'avoir sa chèvre monumentale : Michel Audiard, en tout cas, en est convaincu depuis bien des années :

"Invité d'honneur à Sainte-Maure-de-Touraine en 2007, j'ai signalé au maire de l'époque qu'il était étrange de ne pas croiser une seule représentation de chèvre dans la capitale mondiale du fromage de chèvre ! Comme Saumur avec son cheval, une chèvre au bord de l'autoroute serait un bon marqueur identitaire pour le territoire. Il était d'accord avec moi, mais on en est resté là..."

Au gré des élections ou des absences de réponse, des travaux autoroutiers ou des changements d'interlocuteurs, Michel Audiard a fini par passer à autre chose.

Tout un bestiaire en résine stratifiée

Installée à Rochecorbon, sa fonderie d'art, labellisée "entreprise du patrimoine vivant", ne connaît guère de temps mort. Après les stylos sculptés des années 90, vendus à 70 chefs d'État, qui ont bien contribué à sa renommée internationale, l'artiste a réalisé ses "Passages", portraits découpés dans une feuille d'acier rouillée, entamé la série des Z'Animaux Musiciens, imaginé l'Ouvre-vin, un tire-bouchon moulé sur la main... Puis, rhinocéros ou ours blanc, a conçu d'étonnantes sculptures animalières en strates de résine.

La sculpture, c'est l'ombre et la lumière, et ces strates démultiplient les ombres et les lumières. Ces créations uniques sont réalisées en résine, dans l'atelier de Rochecorbon, en Touraine.

Michel Audiard, artiste sculpteur

Le temps a passé, l'artiste a gardé la chèvre dans un coin de sa tête. Et le projet a fini par reprendre du poil de la bête :

"Après les travaux d'élargissement, on a enfin pu trouver un emplacement, Vinci Autoroutes nous a fait le promontoire il y a deux ans. En pleine ligne droite, avec une visibilité parfaite, la chèvre sera visible à plusieurs kilomètres. Et après des mois, des années sans réponse, on a obtenu un rendez-vous en préfecture, le nouveau préfet nous a reçus et écouté avec intérêt."

Michel Audiard s'est donc remis au travail et a réalisé une maquette au 1/10ème de la chèvre en conservant ce processus de fabrication en strates de résine.

Le maire de Sainte-Maure-de-Touraine semble, lui aussi vouloir accélérer le mouvement :

"Nous sommes à quelques kilomètres de la région Nouvelle-Aquitaine, rappelle, Michel Champigny. Et la Vienne, avec le Chabichou du Poitou, a aussi son fromage de chèvre. On aimerait bien être les premiers à immortaliser, par une sculpture sur l'A10 de notre animal fétiche, ce territoire de fromage qu'est Sainte-Maure-de-Touraine."

350 000 €, la question du financement de l'œuvre

Reste à boucler le budget, estimé par Michel Audiard à 350 000 Euros. Une somme que l'artiste justifie notamment par le recours à de nombreux spécialistes qu'impose une œuvre de cette taille : architectes, ingénieurs pour la charpente, études de résistance au vent, implantation au sol, etc.

Une réunion a été organisée le 5 avril dernier en mairie de Sainte-Maure, maquette à l'appui, pour présenter le projet à de potentiels financeurs, publics ou privés.

"La commune participera à hauteur de 50 000 €, précise Michel Champigny, pour le socle où sera fixée la chèvre. Nous espérons que cette œuvre, installée à proximité de la sortie, incitera les gens à venir chez nous, à la rencontre des producteurs, à visiter le pays. Nous sommes aussi une porte d'entrée sur le parc naturel Loire-Anjou-Touraine."

La chèvre monumentale, inaugurée en 2025 ?

Michel Audiard, quant à lui , ne semble guère s'inquiéter sur le financement :

"Je n'ai aucun souci à ce sujet, affirme-t-il. Nous avons déjà décroché 93 000 € de la Région et 40 000 € d'un mécène privé. Il nous faut encore voir avec le Département et d'autres collectivités. Un dossier a été envoyé au ministère de l'agriculture."

Je compte faire appel à du crowfunding, c'est important, pour moi, que de simples particuliers puissent aussi participer à l'aventure, même avec un apport très modeste. Je sais aussi que je peux compter sur des collectionneurs, des amateurs d'art, des gens qui me font confiance. Et, si c'est encore insuffisant, l'auto-financement ne me pose aucun problème !

Michel Audiard, artiste-sculpteur

Michel Audiard est donc catégorique, la chèvre géante de l'A10 verra bien le jour. Estimant la durée totale des études et travaux restants à environ 6 mois, il annonce l'inauguration de la sculpture monumentale pour 2025, sans préciser de date.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité