Santé : l'épidémie de Covid-19 est en hausse en région Centre-Val de Loire

L'épidémie de Covid-19 est en pleine recrudescence en France. Désormais plus d'une soixantaine de départements sont repassés au-dessus du seuil d'alerte, dont le Cher, l'Eure-et-Loir, l'Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher.

Pour la troisième semaine consécutive, les indicateurs en Centre-Val de Loire sont en hausse, à l'image du territoire. Le taux d'incidence a augmenté dans tous les départements excepté en Indre-et-Loire où il reste stable.

Plus d'une soixantaine de départements sont repassés au-dessus du seuil d'alerte, dont le Cher, l'Eure-et-Loir, l'Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher.

La reprise épidémique se confirme

En France, en semaine 43 (du 26 au 31 octobre), 41.420 nouveaux cas ont été rapportés. Le taux d’incidence des cas confirmés est de 61,7 cas pour 100.000 habitants. Il est en hausse par rapport à la semaine précédente (55,7 ; + 12 %). Le taux de positivité, quant à lui, s’élève à 2,2 %. Il est en légère hausse par rapport à la semaine précédente (1,8 %).

En Centre-Val de Loire, en semaine 43, le taux d’incidence est en hausse (55,8 pour 100.000 habitants) par rapport à la semaine précédente dans tous les départements, excepté dans l’Indre-et-Loire où il était stable. Le Loir-et-Cher est le département avec le taux d'incidence le plus élevé (71,1 cas pour 100.000 habitants) et qui connait la plus forte hausse (+ 40 %).

Les taux d’incidence les plus importants sont observés dans la tranche d’âges des 65 ans et plus, avec une augmentation dans cette classe d’âge dans tous les départements, sauf dans l’Indre-et-Loire

1.690 décès en Centre-Val de Loire liés à la Covid-19 depuis le début

En Centre-Val de Loire, entre le 1er mars 2020 et le 1 er novembre 2021, 1 690 décès certifiés par voie électronique portaient la mention COVID-19 dans les causes médicales de décès. Parmi eux, 80,4 % concernaient des personnes âgées de 75 ans ou plus et moins de 1 % concernaient des personnes âgées de moins de 45 ans.

Parmi les cas décédés, 66,7 % présentaient une ou plusieurs comorbidités dont une pathologie cardiaque (38,1 %), une hypertension artérielle (22,2 %) ou encore du diabète (18,9 %).

Les masques de retour à l'école primaire dans le Cher

À partir du 8 novembre 2021, les élèves des écoles primaires de quarante départements dont le taux d'incidence est supérieur à 50 pour 100.000 habitants durant au moins cinq jours consécutifs, devront porter à nouveau le masque en classe. Le Cher s'ajoute donc à l'Eure-et-Loir, à l'Indre-et-Loire et au Loir-et-Cher. 

Le décret publié au Journal officiel du 4 novembre 2021 modifie la liste des départements où une circulation élevée de l’épidémie est constatée. Le masque reste désormais obligatoire en classe dans 61 départements.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société