Authon (Loir-et-Cher) : "Valéry Giscard d'Estaing était très discret"

L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, est mort dans sa résidence d'Authon, dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans. Les habitants de la commune se souviennent d'un homme "discret" et "très proche des gens". 
Le château de l'Etoile à Authon (Loir-et-Cher) : dernière demeure de Valéry Giscard d'Estaing
Le château de l'Etoile à Authon (Loir-et-Cher) : dernière demeure de Valéry Giscard d'Estaing © France 3 Centre-Val de Loire
Une grande agitation régnait ce jeudi matin à Authon. Les médias ont dépêché leurs journalistes sur place après le décès de Valéry Giscard d’Estaing  survenu à l’âge de 94 ans le 2 décembre au soir.

Dans le petit village de 750 habitants, où l’ancien président séjournait régulièrement, personne n’est habitué à ce  remue-ménage médiatique. « D’autant que Valéry Giscard d’Estaing  et sa famille étaient très discrets » commente la maire de la commune Marie-José Cintrat, maire d'Authon (Loir-et-Cher). 

Je ne l’ai vu qu’une seule fois à la sortie de l’église. Il a serré la main à tout le monde. C’était une personne assez simple, très proche des gens

Une habitante d'Authon

"Il venait parfois m’acheter des fromages " se rappelle une éleveuse de chèvres. "Il était très agréable. Sa femme Anne-Aymone l’accompagnait de temps en temps jusqu’à la ferme." 

"Il y a beaucoup de chasse ici, c'est sans doute pour ça qu'il aimait  venir ici en Sologne " commente en souriant une jeune cantinière. Valéry Giscard d'Estaing était passionné de chasse, un "sport" qu'il avait eu l'occasion de pratiquer à de nombreuses reprises à Chambord lors de son mandat présidentiel.  En 2017, il avait inauguré le musée de la Chasse de Gien (Loiret). 

C’est au château de l’Etoile, propriété de sa belle-famille à Authon que la dépouille Valéry Giscard d’Estaing a été acheminée.

L'ancien président, dont les obsèques seront célébrées dans la plus stricte intimité, devrait être inhumé, auprès de sa fille Jacinte décédée en janvier 2018, sur un terrain privé, proche du cimetière d’Authon.   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire politique décès histoire culture