L'autopsie des fillettes décédées dans l'incendie de leur maison à Gault-du-Perche n'a rien révélé

© MaxPPP, l'Alsace
© MaxPPP, l'Alsace

A l'issue de l'autopsie réalisée ce mardi 3 avril sur les corps des deux fillettes décédées dans l'incendie de leur maison ce dimanche 1er avril à Gaut-du-Perche en Loir-et-Cher, le parquet communique.

Par Christelle Chapiotin

Selon, Frédéric Chevallier, Procureur de la République de Blois, les autopsies pratiquées sur les corps des deux jeunes filles ce mardi 3 avril n’ont pas permis d’établir, à elles seules, les conditions dans lesquelles les décès sont survenus.

Des examens sur des prélèvements effectués lors des autopsies sont en cours, afin de déterminer des causes exactes de la mort. Les résultats de ces investigations seront connus d’ici quelques semaines.

Un expert a été désigné pour déterminer les causes de l’incendie, en précisant le départ de feu dans la maison. Son rapport sera déposé d'ici quelques jours.

L’audition du père des enfants, absent au moment des faits, n’apporte pas d’élément particulier sur les conditions du drame. La
mère, dont le pronostic vital n’est plus engagé, n’a pas été entendue, son état de santé actuel ne le permettant pas.

RAPPEL DES FAITS :

Le dimanche 1er avril, deux fillettes de 4 et 9 ans ont péri dans l'incendie de leur maison à Gault-du-Perche, au nord du Loir-et-Cher.

La mère de famille, âgée de 38 ans, qui se trouvait aussi sur le lieu du drame avait été retrouvée inconsciente

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus