• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Blois : l’étonnant parcours d'Alpha, du migrant au restaurant étoilé

Un peu plus de trois ans après avoir quitté la Guinée, Alpha Doumbouya, découvre l’excellence de la cuisine française. / © M. Rondonnier
Un peu plus de trois ans après avoir quitté la Guinée, Alpha Doumbouya, découvre l’excellence de la cuisine française. / © M. Rondonnier

Depuis septembre, Alpha Doumbouya, 19 ans est apprenti chez Assa, restaurant une étoile au guide Michelin, à Blois. Alpha est arrivé seul de Guinée, en 2015. Depuis, il a remporté le titre de meilleur apprenti départemental et il rêve de devenir chef.
 

Par JB


Arrivé en Loir-et-Cher comme mineur isolé, Alpha Doumbouya, 19 ans, découvre l’excellence de la cuisine française auprès du chef étoilé, Anthony Maubert, à Blois. Son parcours est étonnant.

Originaire de Guinée, Alpha est arrivé en France en 2015 alors qu’il n’avait que 15 ans. Il est parti de son pays pour raison personnelle sans s’étendre sur le sujet. Arrivé à Paris, puis orienté à Romorantin, l’adolescent est pris en charge par le conseil départemental du Loir-et-Cher en tant que mineur isolé. Il va saisir sa chance. Scolarisé en troisième, il décide de s’orienter vers un CAP cuisine après le collège et il débute un apprentissage au foyer de jeunes travailleurs, à Romorantin. Il va travailler dur au point de décrocher une médaille au concours départemental des meilleurs apprentis.

Un chef étoilé séduit 

Et sa soif d’apprendre ne s’arrête pas là. Pour lui, le luxe de la gastronomie, c’est une cuisine made in France. Pour poursuivre ses études, il doit trouver un maître de stage. Alors, il décide de frapper à la porte du chef étoilé Anthony Maubert. Un pari osé pour le jeune homme plutôt réservé. Le chef blésois lui donne sa chance, séduit par sa personnalité : « C’est la première fois que je prends un apprenti et j’ai été convaincu par sa force de caractère, son esprit de compétiteur ». C’est dans son restaurant Assa, à Blois, que l’apprenti va poursuivre son parcours pour tenter de décrocher un brevet professionnel.

Le jeune homme est sur la voie de l’excellence. Après ses deux ans d’apprentissage, il pourra intégrer une brigade ou se spécialiser. Son rêve : devenir chef en France ou en Guinée.
 
© M. Rondonnier
© M. Rondonnier

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus