Pont de l'Ascension : "Comme une répétition générale de la saison à venir", les bords de Loire battent des records touristiques

Aidé par une météo plus que clémente, le week-end prolongé de l'Ascension a tenu ses promesses, et les acteurs touristiques du Centre-Val de Loire ont connu des records de fréquentation. Une recette gagnante qui marque le début de la haute saison.

"Je pense que les carrosses devaient venir de là, c'est magnifique..." Face au château de Chambord, Jamal rêve à des histoires de la Renaissance. Comme lui, des milliers de personnes se sont pressées pour visiter le château du XVIe siècle durant ce long week-end de pont. À tel point que le domaine a battu son record de fréquentation pour la deuxième année consécutive. Jeudi 9 mai, 11 000 personnes ont visité le lieu (l'année dernière, le vendredi de l'Ascension avait vu défiler 9 000 visiteurs et cela avait déjà été un record).

Une affluence qui demande de s'organiser autrement

Il faut dire qu'il y a eu là un cocktail gagnant : du beau temps et un week-end à rallonge, tous les ingrédients sont présents pour offrir aux acteurs du tourisme une belle fréquentation. Et pour ce pont de l'Ascension, c'est carton plein pour tout le monde dans le Centre-Val de Loire.

Cette affluence exceptionnelle a été anticipée par les acteurs touristiques, comme au château de Chambord. "Nous nous étions adaptés, raconte Pierre Dubreuil, directeur général du domaine de Chambord. On avait mis un dispositif d'accueil pour avoir plus de files d'attente et qu'elles sont moins longues, tous les personnels ont été au rendez-vous."

Seul aléa selon le directeur : les prairies censées devenir un parking pour les voitures des visiteurs supplémentaires étaient encore inondées après les crues des dernières semaines, et donc inutilisables. "Ça a créé quelques perturbations d'accès au domaine, mais pour le château en lui-même notre dispositif a bien fonctionné", estime Pierre Dubreuil.

"Finaliser les derniers réglages"

Si les lieux culturels ont fait le plein, c'est aussi le cas pour les loisirs sportifs. Dans sa boutique de location de vélo à Chaumont-sur-Loire, Pascal Mareau n'a pas arrêté du week-end. "C'était comme une répétition générale de la saison à venir. On a eu beaucoup beaucoup de gens, et on a refusé de louer trois fois le parc qu'on a. C'est une belle mise en jambes pour la pleine saison et ça nous permet de finaliser les derniers réglages."

"Là, vous y êtes en même pas trente minutes", conseille le loueur de vélo. Les touristes venaient de loin, comme cette famille belge que sert Pascal Mareau, mais de nombreux locaux ont profité eux aussi de ce beau week-end.

Sur les bords de Loire, Michel Trompat travaille dans une guinguette qui, elle aussi, s'est retrouvée envahie par des chanceux.ses qui se sont régalés sous le beau temps. "Le jeudi s'est passé comme un dimanche, c’est-à-dire que les gens se promènent en famille, se baladent, se posent. C'est comme un jardin finalement."

Pour ce restaurant aux 150 places assises, c'est définitivement un bon week-end, mais Michel Trompat reste mesuré. Pour lui, plus qu'un seul bon week-end, c'est réellement le temps qu'il fera cet été qui changera la donne. "C'est le soleil qui va nous faire démarrer. Le feu vert, c'est le soleil."

Article rédigé avec Samuel Collin.