Loir-et-Cher : Olivia Marchal, la candidate fantôme, a-t-elle influencé le scrutin du 1er tour ?

Olivia Marchal était bien présente sur les panneaux municipaux....
Olivia Marchal était bien présente sur les panneaux municipaux....

Mais qui est Olivia Marchal ? Cette candidate de la 2ème circonscription s'est présentée pour la majorité présidentielle au nom d'Emmanuel Macron mais elle n'était pas la candidate investie par le parti. Et personne ne l'a rencontrée depuis le lancement des législatives.

Par Benoit Bruere

Des questions, une hypothèse

Profitant de l'incertitude qui plane autour de sa ligne politique, la candidate a remporté un peu plus 1000 voix (arrivée 6ème avec 2,58% des suffrages), sans s'impliquer, et sans ratisser le territoire comme d'autres. L'histoire aurait pu en rester là, mais la candidature d'Olivia Marchal a peut-être influencé l'issue du 1er tour. On peut en effet penser que certains électeurs ont été dupés, trompés, en croyant voter pour le candidat officiel de la République En Marche, Jean-Luc Brault. Sans cette concurrence déloyale (?), le maire de Contres aurait peut-être viré en tête ce dimanche 11 juin. 

Cette hypothèse est confirmée au secrétariat général de La République En Marche par le cabinet de Benjamin Griveaux : « Cette candidature est une usurpation qui vise à tromper les électeurs, le représentant d’Emmanuel Macron dans la seconde circonscription du Loir-et-Cher s’appelle Jean-Luc Brault ». Voilà qui est donc très clair. Mais alors, pour qui roule Olivia Marchal ? La question se pose. Pour certains obervateurs, c'est tout simplement une candidate fantôme, qui a peut-être été soutenue dans sa démarche par un concurrent. Et ce ne serait pas n'importe lequel : le maire LR de Neung-sur-Beuvron, Guillaume Peltier. A la recherche d'un mandat national, l'ancien candidat tourangeau passé par le FN et le MNR, aurait-il franchi le Rubicon ? Certains l'affirment, comme Jean-Luc Brault  :

Ce n'est pas une candidature suspecte, c'est une barbouzerie...C'est une candidate qui a été poussée, déposée à partir de la région parisienne. Notre avocat a déposé une procédure en préfecture de Loir-et-Cher et on se réserve le droit de faire une action contre cette candidature inadmissible, dont on ne sait d'où elle vient...

Suivez mon regard....à l'est de la circonscription, en pleine Sologne ?

Un faisceau d'indices et des photos bien étranges

Depuis quelques heures, quelques jours, nombreux sont donc ceux qui cherchent à la joindre. Mais aucune nouvelle d'Olivia Marchal. Et lorsque l'on creuse un petit peu plus, on s'aperçoit qu'il existe un faisceau d'indices particulièrement troublant. L'imprimeur de sa profession de foi, qui est installé sur les Champs-Elysées, à Paris, est, étrangement, le même que celui de Nicolas Sarkozy en 2007 et 2012 (Eproc Factory, dirigée par Gilbert Caron). Autre indice, les photos utilisées par la candidate ne sont pas toutes les mêmes, entre sa profession de foi envoyée aux administrés, et celles parvenues à la presse locale. Ajouté au fait principal que personne ne l'a jamais vue en circonscription, cela fait beaucoup pour une candidate qui se revendique de la majorité présidentielle.

 

Olivia Marchal, la candidate fantôme du Loir-et-Cher

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus