Près de Chambord, baignade dans une piscine sans chlore mais avec des petits poissons

La baignade naturelle du Grand Chambord compte bien booster sa fréquentation en ce week-end de canicule, grâce à un argument marketing fort : l'absence de produits chimiques dans son eau. Tout est filtré par des plantes et des graviers.

Si vous voyez un petit poisson passer entre vos jambes, alors que vous nagez dans la piscine publique de Mont-Près-Chambord, pas de panique. Vous ne venez pas de rencontrer une espèce mutante qui résiste miraculeusement au chlore.

Car la baignade naturelle du Grand Chambord porte relativement bien son nom. "L'eau est filtrée naturellement, sans produits chimiques, et non chauffée", détaille Laëtitia Trousselle, la directrice du site. Résultat, par cette forte chaleur, l'eau monte à plus de 20 degrés, frappée par un Soleil agressif.

700 visiteurs à la journée

L'eau de la piscine passe ainsi par plusieurs zones de filtration. Donc deux avec des plantes, et une où l'eau est projetée dans les airs avant de retomber sur un tamis de différentes couches de graviers. Comme de la pluie qui s'infiltrerait dans les sols jusqu'à la nappe phréatique, en accéléré. L'eau de la piscine est donc peublée de micro-algues, qui ne semblent pas gêner les baigneurs. "Quand on se baigne dans la mer, on s'attend à trouver des algues, ici c'est pareil", abonde la directrice. Avec la différence que les équipes dédient, tous les matins, quatre heures à nettoyer le fond de la piscine qui, lui, n'est pas naturel du tout.

Sur une journée ensoleillée de vacances, la baignade du Grand Chambord accueille une moyenne de 700 visiteurs à la journée, les premiers arrivant sur place dès l'ouverture à 11h30. Selon Laëtitia Trousselle, le lieu accueille des centres aérés de la région parisienne, mais aussi des touristes allemands ou espagnols. De manière générale, le public est "très familial, les gens restent pour la journée".

C'est le cas d'Hind Khdaidi, venue en famille de La Ferté-Saint-Aubin, convaincu par l'argument naturel du lieu. "On l'a repéré sur un top des baignades autour de Paris et près du Loiret, explique-t-elle. On a pris un pique-nique !" Repas qu'ils ont installé, avec leurs affaires, sous un arbre, à l'ombre. Quand le Soleil tape et que les visiteurs sont nombreux, les bonnes places sont chères.

Bien que naturelle, la baignade reste gérée par le privé, et l'entrée n'est pas gratuite.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité