Rassurer les seniors, féliciter les soignants : Emmanuel Macron en visite à l'EHPAD de Bracieux (Loir-et-Cher)

Opération séduction pour le président de la République, qui depuis quelques semaines a fait de la protection des personnes âgées une ligne directrice de sa communication. 

Emmanuel Macron, portant un masque, sur le perron de l'Elysée - Photo d'illustration
Emmanuel Macron, portant un masque, sur le perron de l'Elysée - Photo d'illustration © Thomas Padilla / MAXPPP
Il veut montrer son soutien "aux personnes que l’âge expose plus que les autres". Le président de la République Emmanuel Macron sera ce mardi 22 septembre en visite à l'EHPAD de Bracieux, dans le Loir-et-Cher. 

Les aînés au centre de la com' gouvernementale


Ces dernières semaines, le gouvernement a multiplié les marques d'attention envers les personnes âgées. Emmanuel Macron a encore répété la semaine dernière, lors d'une visite sur le Tour de France, la nécessité de protéger "les plus vulnérables, les personnes de plus de 65 ans, les personnes qui ont des maladies dangereuses avec le Covid", auxquels "on demande de réduire leurs déplacements, de s'isoler et de ne pas aller aux événements sportifs et culturels".

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré jeudi "mesurer les sacrifices consentis" par les personnes âgées après "de longs mois de confinement", leur demandant également de "redoubler tous (leurs) efforts. Y compris celui, le plus difficile, de réduire encore le nombre de personnes que vous voyez chaque jour"

"Saluer la mobilisation", un geste suffisant ? 


Pour faire passer ce message, l'EHPAD de Bracieux est une pépite. En avril, alors que 802 personnes étaient déjà décédés dans ces établissements de santé à travers la France, Bracieux ne comptait même pas un cas suspect. Un dispositif exemplaire avait permis de maintenir un fragile équilibre, et notamment l'organisation de sorties individuelles pour les résidents, et de visio-conférences régulières avec leurs proches. La direction n'était pourtant pas exempte de critiques sur la gestion gouvernementale de la crise, particulièrement sur le port du masque.
 
Selon les communications reçues par la presse, le président de la République souhaite profiter du moment pour "saluer la mobilisation des personnels des EHPAD". Le secteur, pourtant, est loin de pouvoir se contenter de félicitations. Le 18 septembre, le dirigeant de l'Association des Directeurs au service des Personnes Agées (AD-PA) déplorait sur Europe 1 l'absence de création de postes au sein de ces établissements, malgré un personnel insuffisant et épuisé par la première vague du Covid-19. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société personnes âgées famille coronavirus/covid-19