Résultats législatives 2022. Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau réélu dans la première circonscription du Loir-et-Cher

Publié le Mis à jour le
Écrit par Romane Sabathier .

Avec 56,47% des voix, Marc Fesneau est une nouvelle fois élu à l'issue des élections législatives ce dimanche 19 juin. Un résultat loin d'être surprenant, mais au vu des scores de la majorité dans le reste du pays, il pourrait ne plus être membre du gouvernement.

Pas de surprise dans cette première circonscription du Loir-et-Cher. Le fraichement nommé ministre de l'Agriculture Marc Fesneau est arrivé en tête lors de ce second tour avec 56,47% des voix. Il était opposé à Reda Belkadi, candidat La France Insoumise investis par la NUPES. Presque 5 000 voix séparent les deux candidats. 

S'il apparaissait comme évident que Marc Fesneau ne siègerait pas sur les bancs de l'Assemblée Nationale en raison de la non-possibilité de cumuler les mandats, cela parait finalement compromis ce dimanche 19 juin. Selon les premières estimations de l'institut Ifop, la coalition de la majorité présidentielle Ensemble n'obtiendrait qu'entre 210 et 250 des sièges. Faute de majorité, établie à 289, un remaniement ministériel devrait être effectué, comme l'avait promis la fraichement nommée Première ministre, Elisabeth Borne.

Il faudra mettre de la bonne volonté, par delà les couleurs politiques, pour sortir le pays d'une difficulté immense.

Marc Fesneau (MoDem), élu dans la première circonscription du Loir-et-Cher

Une place à Matignon ...

Parisien d'origine, c'est dans le Loir-et-Cher que Marc Fesneau débute sa carrière en politique. En 1995, il est élu maire de Marchenoir, un village de 700 habitants. Un poste qu'il occupera presque 10 ans avant de laisser sa place à sa première adjointe, Sylvie Gagnier.

Élu pour la première fois député de la première circonscription du Loir-et-Cher en 2017, Marc Fesneau l'avait quittée en 2018, après sa nomination au ministère des Relations avec le Parlement, laissant la place à Stéphane Baudu. 

Président du groupe MoDem à l'Assemblée au début du premier mandat d'Emmanuel Macron, chef de file des centristes au conseil régional du Centre-Val de Loire, Marc Fesneau a su s'imposer comme le meilleur représentant du MoDem au sein de la majorité présidentielle. Se présentant comme "rural, et veuillez m'excuser, chasseur", il aura su se montrer aussi à l'aise à la campagne que dans les couloirs d'un ministère.

... mais pas aux élections régionales

Depuis presque un an, Marc Fesneau est aussi conseiller régional du Centre-Val de Loire. Bon connaisseur des problématiques agricoles, une thématique clé de la région, il représentait un candidat idéal pour la majorité lors des élections régionales, peut-être même l'un des seuls espoirs de la macronie.

Pourtant, sa très bonne connaissance du territoire et son ancrage local n'auront pas suffi : il ne parvient à se hisser qu'à la quatrième position dans cette élection avec 16% des voix, derrière le Président PS réélu François Bonneau (24,81%), le RN représenté par Aleksandar Nikolic (22,24%, par ailleurs également candidat dans la deuxième circonscription d'Eure-et-Loir) et le candidat Républicain Nicolas Forissier (18,82%, aussi candidat dans la deuxième circonscription de l'Indre). Ces nouvelles élections peuvent donc être être synonyme de revanche pour le ministre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité