Loiret : 450 hectares partent en fumée dans le nord du département

Les feux de récoltes ont été maîtrisés au cours de la journée. / © Photo SDIS 45
Les feux de récoltes ont été maîtrisés au cours de la journée. / © Photo SDIS 45

Poussés par des rafales de vent, plusieurs violents feux de récolte ont mobilisés jusqu'à 230 pompiers dans le nord du Loiret, ce 25 juillet. Au total, 21 incendies ont été traités, principalement dans le Gâtinais.

Par Bertrand Mallen

La journée a été longue pour les services de secours du Loiret. Plus d'une vingtaine d'incendies de récolte simultanés ont mobilisé 230 soldats du feu, selon le SDIS. En soirée, la préfecture a établi que "450 hectares de chaume" ont brûlé, dont 200 hectares à Manchecourt.

Dès le début d'après-midi, un important feu de récoltes s'est déclaré à Pressigny-les-Pins. Parti des environs de la ferme de la Vallonière "lors d'opérations de moissons" d'après les pompiers, le sinistre s'est étendu vers le hameau de Cortat, poussé par des rafales de vent à 30 km/h. Deux fermes ont pu être protégées par les pompiers, et un élevage bovin des environs a dû évacuer ses bêtes. Au total, 111 hectares ont brûlés entre les deux villages, dont 20 hectares de forêt.

Le même scénario s'est répété plusieurs fois au cours de l'après-midi, principalement dans le nord du département. Le Malesherbois (autour des communes de Manchecourt et Orveau) a particulièrement été concerné, mais un poste de commandement a également dû être installé à Châteauneuf-sur-Loire, où le feu s'est propagé à trois pavillons.

Vent, chaleur et sécheresse : un cocktail incendiaire

Pour les pompiers, ce sont les conditions extrêmement chaudes de ces dernières semaines, ainsi que la sécheresse de la végétation, qui sont en cause. Lors de la mise en ballot des cultures, la moindre étincelle, due à un mégot ou même à la chaleur des engins agricoles eux-mêmes, peut lancer un incendie. Les rafales de vent qui balaient le département ont ensuite eu vite fait de propager les premiers feux.

En début de soirée, tous les feux étaient maîtrisés, mais les pompiers redoublaient d'efforts pour les éteindre complétement. Cependant, le risque d'orage dans les prochains jours fait craindre de nouveaux départs de feux. Les services de secours restent donc extrêmement vigilants.
 

Sur le même sujet

Les + Lus