• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : un Centre de rétention administrative pouvant accueillir 90 personnes en 2023 à Olivet

2.800 personnes ont été retenues en 2018 au Centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne). / © AFP/Christophe Archambault
2.800 personnes ont été retenues en 2018 au Centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne). / © AFP/Christophe Archambault

Un Centre de rétention administrative (CRA) sera construit à Olivet dans le Loiret d'ici 2023. Le CRA, le premier du Centre-Val de Loire, sera en capacité d'accueillir 90 personnes. Des étrangers en situation irrégulière dont la durée de de rétention a été portée de 45 à 90 jours en 2018

Par Ch.L

La proximité de la Métropole d'Orléans avec l'aéroport d'Orly (Val de Marne) explique le choix du Ministère de l'Intérieur avance le maire d'Olivet Mathieu Schlesinger dans les colonnes de la République du Centre, qui a révélé l'information.  

Le Centre de rétention administrative sera construit rue de Châteauroux à Olivet. Non loin des amphithéâtres et des salles de classes du centre universitaire d'Orléans-la-Source. Le chantier a débuté par le déboisement du terrain en mai 2019, "dans la plus grande discrétion", écrivent nos confrères de la Presse Quodienne Régionale. Les architectes ont répondu à l'appel d'offres cet été pour ces locaux qui abriteront aussi les bureaux de la Police de l'Air et des Frontières. 
 
L'emplacement du futur site Centre de rétention Olivet / © M. Jarry - F3CVDL
L'emplacement du futur site Centre de rétention Olivet / © M. Jarry - F3CVDL
 

45 000 personnes enfermées en 2018

En 2018, le nombre de places dans les 24 CRA est passé de 1.069 à 1.549 et 45.000 personnes y ont été enfermées. Pour l'association d'aide aux réfugiés la Cimade, la création d'un nouveau Centre de rétention administrative à Olivet marque un pas supplémentaire "dans la politique répressive mise en place par le gouvernement.  [...] Les décisions d’enfermement en rétention sont nombreuses dans la région Centre avec des pratiques préfectorales toujours plus dures." L'association pointe du doigt les conditions de détention après que la loi Asile et immigration a fait passer la durée de rétention de 45 à 90 jours. 

Les CRA "ne sont pas faits pour accueillir sur une aussi longue durée", a reconnu la députée LREM Yaël Braun-Pivet en visite  au centre de rétention du Bois de Vincennes le 20 septembre.  Des conditions de rétention très dures qui ont provoqué cet été le retrait d’une des équipes de la Cimade du centre de rétention du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne). 
 
Site Centre de rétention Olivet / © M. Jarry - F3CDVL
Site Centre de rétention Olivet / © M. Jarry - F3CDVL

 

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus