Pannes (Loiret) : un lieu d'accueil pour enfants de soignants fermé pour suspicion de Coronavirus

L'école du Bourg à Pannes dans le Loiret était un des deux lieux d'accueil d'enfants de soignants à Pannes. Il a dû fermer pour suspicion de coronavirus. / © Google maps
L'école du Bourg à Pannes dans le Loiret était un des deux lieux d'accueil d'enfants de soignants à Pannes. Il a dû fermer pour suspicion de coronavirus. / © Google maps

Un des deux lieux d'accueil pour enfants de soignants de Pannes, dans le Loiret, qui accueillait trois élèves, a dû fermer. Deux enseignantes présentaient des signes potentiels de Covid-19. Les syndicats de l'enseignement réclament des masques, des gants et du gel hydroalcoolique. 

Par Marine Rondonnier

Le pôle accueil de l'école du Bourg de Pannes dans l'agglomération de Montargis accueillait trois enfants de soignants. Le site a dû fermer car deux enseignantes présentaient des signes potentiels de Covid-19. 

L'enseignante et directrice de l'école du Bourg est rentrée chez elle. Les trois élèves qui se portent bien ont rejoint les autres enfants de soignants dans le second lieu d'accueil de Pannes à l'école Georges Braibant. 

Ce qui porte à six le nombre d'élèves accueillis dans l'école Georges Braibant à Pannes. 
 
Dominique Laurent, maire de Pannes dans le Loiret / © Dominique Laurent-DR
Dominique Laurent, maire de Pannes dans le Loiret / © Dominique Laurent-DR


Le maire de la commune de 3700 habitants,  Dominique Laurent a pris se précautions :

Tout le personnel municipal qui a été en contact avec la directrice de l'école du Bourg a été renvoyé à la maison. Nous avons 15 personnes à la mairie qui peuvent assurer le périscolaire à tour de rôle donc ça ne pose pas de problème.

L'école Georges Braibant de Pannes est désormais le seul lieu d'accueil de la commune pour les enfants de soignants. / © Vincent Logereau-France Télévisions
L'école Georges Braibant de Pannes est désormais le seul lieu d'accueil de la commune pour les enfants de soignants. / © Vincent Logereau-France Télévisions

L'école Georges Braibant va accueillir tous les enfants de soignants

La commune avait choisi d'ouvrir deux sites sur la commune de Pannes pour faciliter la vie des parents soignants et pour limiter au maximum les contaminations possibles.

Comme on ne dépasse pas les six enfants par jour, ils vont pouvoir être accueillis par les deux enseignants de l'école Georges Braibant. Il s'agit d'un couple de directeurs : maternelle et primaire. Car ce sont les directeurs d'école qui accueillent les enfants de soignants, rappelle le maire. 

Des cas flagrants de mise en danger du personnel enseignant pour les syndicats

Lors d'un CHSCT académique qui s'est tenu mardi 24 mars, les syndicats enseignants ont rappelé à l'inspecteur académique la mise en danger du personnel enseignant. Le Snuipp/ Fsu réclame des masques, du gel hydroalcoolique et des gants.

"Leur discours a changé", explique Paul Agard du Snuipp/ Fsu 37.

Au départ, ils nous disaient que les masques n'étaient pas nécessaires. Maintenant ils nous disent qu'il y a pénurie et qu'il faut les réserver aux personnels soignants. Mais le résultat est le même et le personnel volontaire est en danger.

Beaucoup plus de volontaires que d'enfants à accueillir

Dans la région Centre-Val de Loire, 800 enfants de soignants sont accueillis dans des lieux dédiés dans les communes par les directeurs et directrices d'écoles.

Il faut saluer la solidarité des enseignants au personnel soignant. Il y a beaucoup plus de volontaires que de besoins au niveau de l'Académie. Tout le monde est sur le pont.

Et d'ajouter : Tout le monde est mobilisé que ce soit pour accueillir les enfants de soignants mais aussi pour accompagner les élèves à la maison avec les moyens que nous avons. On veut tous sortir de cette crise avec le moins de conséquences possibles pour les enfants. Mais aujourd'hui la priorité c'est la santé du personnel enseignant.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus