Nucléaire : l'un des réacteurs de la centrale de Dampierre (Loiret) a des problèmes de fabrication reconnait EDF

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly (Loiret) / © Suaudeau
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly (Loiret) / © Suaudeau

EDF a annoncé ce mercredi que six réacteurs nucléaires en exploitation en France étaient concernés par des problèmes de fabrication de certains composants découverts la semaine dernière, mais qu'ils étaient jugés à ce stade "aptes au service".
 

Par Fabienne Marcel

Le 9 septembre 2019, EDF a informé l’Autorité de sûreté nucléaire de ses premières analyses concernant l’écart relatif à un procédé de traitement thermique de détensionnement de soudures par résistance électrique (TTD) de certains équipements de réacteurs nucléaires.


"Le travail de recensement poursuivi depuis par EDF et Framatome a permis d'identifier 16 générateurs de vapeur (GV) installés sur six réacteurs en exploitation: les réacteurs n°3 et 4 de Blayais, le réacteur n°3 de Bugey, le réacteur n°2 de Fessenheim, le réacteur n°4 de Dampierre-en-Burly, ainsi que le réacteur n°2 de Paluel", détaille le groupe. "Concernant les équipements non encore en service, sont concernés les 4 générateurs de vapeur et le pressuriseur du réacteur EPR de Flamanville 3, ainsi que 3 générateurs de vapeur neufs non encore installés destinés à la réalisation des chantiers de remplacement des générateurs de vapeur des réacteurs n°5 et 6 de Gravelines", poursuit EDF. 
Concernant précisément le site de Dampierre-en-Burly, les 3 générateurs de vapeur de l’unité de production n°4 sont concernés par cet écart.

A ce stade de l'instruction technique portant sur ces composants, EDF estime que les écarts constatés ne remettent pas en cause l'aptitude au service des matérielset ne nécessitent pas de traitement immédiat,

indique le groupe dans un communiqué. EDF avait annoncé la semaine dernière que les procédures prévues n'avaient pas été respectées par sa filiale Framatome lors d'opérations réalisées "sur certaines soudures de générateurs de vapeur", de gros composants des centrales, lors de leur fabrication.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui a été prévenue du problème la semaine dernière, doit encore se prononcer sur ce dossier. En France, EDF exploite 58 réacteurs nucléaires localisés dans 19 centrales.


 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus