• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Johnny Hallyday : son album posthume disponible dès cette nuit à Olivet, près d'Orléans

L'espace culturel Leclerc d'Olivet ouvre ses portes au public dès 23h30 à tous ceux qui désirent se procurer l'album posthume de Johnny. / © Jean-François FREY
L'espace culturel Leclerc d'Olivet ouvre ses portes au public dès 23h30 à tous ceux qui désirent se procurer l'album posthume de Johnny. / © Jean-François FREY

"Mon pays c'est l'amour", album posthume de Johnny Hallyday, est déjà disque de platine avant même sa sortie officielle ce vendredi 19 octobre. L'espace culture Leclerc à Olivet, près d'Orléans, ouvre ses portes à 23h30 ce soir pour tous ceux qui souhaitent se le procurer dès la première heure.

Par Christelle Chapiotin

Les fans de Johnny sont aux abois. Son album posthume "Mon pays c'est l'amour", sort ce vendredi 19 octobre. 800 000 disques seront disponibles à la vente, certains dès minuit, ainsi par exemple au centre culturel Leclerc, à Olivet, où le public sera accueilli dès 23h30 ce jeudi.
 

Il faudra attendre minuit et une minute pour voir le rideau noir se lever et découvrir le 51e album de l'artiste, décédé le 5 décembre 2017. Pour patienter une collation sera offerte aux visiteurs, avant le compte à rebours, et le début de la vente officielle.



10 chansons, 3 éditions


"Mon pays c'est l'amour" aborde tous les thèmes, et balaie tous les styles musicaux qui étaient chers à Johnny Hallyday. L'album compte 10 chansons, et un interlude instrumental, il est question d'amour, de mort, de rédemption, ou encore de prison.

Avant même sa sortie officielle, "il est déjà assuré d'être disque de platine (100 000 exemplaires vendus), rien qu'avec les préventes", explique Thierry Chassagne, patron de la maison de disque Warner Music France
 
 

L'album est  disponible en trois éditions: un CD simple, un CD collector, à tirage limité, avec livret, et un vinyle, couleur blanc. 

La voix de l'artiste est claire, puissante, comme à son habitude. Johnny envisageait de défendre son album sur scène, l'occasion de se remémorer quelques passages de l'artiste sur nos scènes régionales, comme ici au Printemps de Bourges. C'était en 1985, avec Eddy Mitchell :

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus