"Le bruit et l'odeur", le discours de Jacques Chirac qui a marqué Orléans

L'ancien président de la République est décédé jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans.

Jacques Chirac à Orléans en 1996.
Jacques Chirac à Orléans en 1996. © INA
Le 22e président de la République française, Jacques Chirac, est décédé à l’âge de 86 ans, ce jeudi 26 septembre, a-t-on appris de son gendre Frédéric Salat-Baroux. Par le passé, il avait été hospitalisé à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris pour une infection pulmonaire en 2010, décembre 2015 et septembre 2016. L’ancien chef de l’État de 1995 à 2007, retiré de la vie publique et politique depuis de nombreuses années, vivait avec son épouse, Bernadette Chirac, à son domicile parisien. 
Au cours de sa longue carrière, Jacques Chirac s'est souvent rendu en Centre-Val de Loire comme candidat ou président. C'est en 1991 qu'il prononce le fameux "discours d'Orléans" et qu'il donne naissance à l'expression "Le bruit et l'odeur". C'est lors de son passage en 1991, alors qu'il est président Rassemblement pour la République (RPR) que Jacques Chirac crée la polémique. A la fin d'un banquet avec les militants RPR, les propos de Jacques Chirac dérapent.

Il dénonce alors la "polygamie" et "les prestations sociales" dont auraient bénéficié les immigrés. Il va alors utiliser une formule qui va le poursuivre : "Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, le travailleur français sur le pallier devient fou". L'expression "Le bruit et l'odeur" provoque alors un tollé et fait même l'objet d'une chanson du groupe Zebda.  

Retour en 1996

Pour effacer le souvenir de ce qui devient le fameux "discours d'Orléans", Jacques Chirac revient en 1996 en tant que président de tous les Français. Il tient un discours rassembleur contre l'extrême droite et contre le racisme à l'occasion des Fêtes de Jeanne d'Arc :

La France qu'elle défend est une France ambitieuse, fière de son identité et de son histoire mais aussi une France généreuse et ouverte à tous.


Revivez les passages mémorables de Jacques Chirac en Centre-Val de Loire : 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jacques chirac politique décès faits divers histoire