Catherine Martin-Zay, fille de Jean Zay et incontournable libraire à Orléans, est décédée

Catherine Zay a fondé la librairie Les temps modernes à Orléans et était une figure orléanaise. La fille aînée de Jean Zay est décédée ce jeudi 28 décembre à l'âge de 87 ans.

Catherine Martin-Zay était une figure orléanaise. Son sourire était bien connu des amoureux de littérature habitués de sa librairie "Les temps modernes". 

Cette idée de librairie est née dans un contexte très particulier. "J'ai appris à lire quand mon père était incarcéré par le régime de Vichy à Riom. J'ai pris le goût pour la lecture sur les genoux de mon père", confiait-elle le jour où la ministre de la culture Aurélie Filipetti est venue lui remettre l'insigne d'officier des arts et des lettres en 2013. "Cet attachement aux textes est un lien avec mon père". 

Un lieu où on peut entendre l'écriture

En 1964, elle ouvre sa librairie à Orléans, ville de son père. Elle l'appelle "Les Temps modernes" en référence au film de Charlie Chaplin mais aussi à la revue dirigée par Jean-Paul Sartre. Une des missions de cette librairie est de pouvoir rencontrer des auteurs prestigieux ou qui le deviendront.

Catherine Martin-Zay est la première à créer un lieu spécifique dans sa librairie pour que les lecteurs puissent rencontrer les écrivains. "C'est un endroit où on fait entendre les textes. Ce n'est pas un endroit où on bavarde. L'objectif est de donner à entendre l'écriture d'un auteur. " 

Pierre Mendes-France était venu présenter son livre "Pour une République moderne". "C'était un ami de mon père. C'était à la fois du passé et du présent. C'était un moment très émouvant et la signature a duré très tard". 

De nombreux auteurs sont venus aux Temps modernes. De Jean Villar à Florence Aubenas en passant par Marie Darrieussecq, l'esprit des Temps modernes repose sur ces rencontres. 

Fille de Jean Zay, résistant panthéonisé

Catherine Zay était la fille aînée de Jean Zay, Jean Zay, ministre de l'Education nationale du Front populaire. Il a été assassiné par la Milice en 1944. Il a été panthéonisé par François Hollande, en 2015.

La France a rendu hommage à Jean Zay, grande figure politique orléanaise, ce 10 novembre. Une inauguration d'un espace mémoriel en son honneur a eu lieu dans le parc Pasteur d'Orléans.

Jean Zay est né à Orléans, en 1904. Issu d'une famille juive originaire de Metz, il devient député du Loiret sous l'étiquette Radical-Socialiste à l'âge de 27 ans. Quatre ans plus tard, l'élu est nommé Ministre de l'Éducation nationale du Front populaire. On lui doit notamment la création des classes vertes et des classes à la mer.

Il démissionne de son poste au début de la Seconde Guerre mondiale, en 1939, pour rejoindre l'armée française où il est victime d'une intense campagne antisémite de la part de l'extrême droite. Peu après l'appel du général de Gaulle, il embarque avec 26 autres parlementaires dans un bateau en direction du Maroc. Arrêté à Rabat, en août 1940, il est renvoyé en métropole où le tribunal militaire le condamne pour désertion à la déportation perpétuelle.

Après quatre années de prison, il est abattu par des miliciens de Vichy en juin 1944. L'année suivante, la cour d'appel de Riom annule le jugement prononcé contre lui, il est alors réhabilité. Décoré en 1946 de la Légion d'honneur, il est panthéonisé le 27 mai 2015 par François Hollande.

durée de la vidéo : 00h03mn19s
Portrait de Catherine Martin-Zay, créatrice de la librairie Les Temps modernes en 2013 à Orléans . ©Pierre Bouchenot-FranceTV

La sœur de Catherine Martin-Zay, Hélène Mouchard-Zay a créé à Orléans le Cercil Musée-Mémorial des enfants du Vel d'Hiv, lieu d'histoire, de mémoire et de recherche dédié aux milliers d'hommes, de femmes et d'enfants juifs qui ont été internés dans les camps du Loiret pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité