Football : quand l'US Orléans écrasait le PSG

Publié le Mis à jour le
Écrit par Arthur Jégou .

Le 8e de finale de coupe de la Ligue prévu entre l'USO et le PSG en décembre est l'occasion de rappeler que le club orléanais a déjà éliminé le club de la capitale en coupe. C'était il y a 30 ans, en avril 1989 : l'USO dominait le PSG 4-0 au Parc des Princes en 8e de finale de Coupe de France.

Cela peut paraître invraisemblable tant le fossé entre les deux clubs aujourd'hui est immense, mais il y a bien eu une époque où l'US Orléans a dominé le Paris Saint-Germain.



Pour cela, il faut remonter 30 ans en arrière. Plus exactement le 8 avril 1989, lors d'un fameux 8e de finale de coupe de France [qui se joue alors sur double confrontation] entre l'USO et le PSG.



A cette époque, Orléans évolue au sein du Groupe B de Deuxième division [la D2, actuelle Ligue 2, est en ce temps-là composée deux de championnats de 18 clubs : Groupe A et Groupe B] et se bat pour le maintien. Et mise à part une finale de coupe de France perdue face à Monaco (3-1), qui remonte déjà à 1980, pas grand chose à se mettre sous la dent en ce qui concerne les faits de gloire.De son côté, le club de la capitale, avec ses stars Susic et Bats, est de retour sur le devant de la scène nationale et se trouve au coude à coude avec l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco, après une saison 1987-1988 chaotique terminée à la 15e place. Le PSG est même en plein forme en restant sur une série de 15 matches sans défaite (9 victoires, 6 nuls, si l'on ne tient pas compte du Tournoi indoor de Bercy) !

 

L'USO humilie le PSG de Susic

Autant dire que sur la papier, les chances des Orléanais sont maigres. C'est donc sans prétention et plein de courage que le capitaine orléanais Henri Zambelli et ses coéquipiers montent sur la capitale défier les Parisiens dans leur antre du Parc des Princes, pour le match aller de ce 8e de finale.



Mais à la surprise générale, la démonstration n'est pas parisienne mais orléanaise. Les Jaunes et Rouges humilient Paris 4-0 et mettent fin à la série d'invincibilité des Parisiens grâce à des réalisations de Langers (39e), Germain (59e), Soyer (73e) et Lerat (89e). Les supporters loirétains et les audacieux qui ont parié sur l'USO sont aux anges.



Après la rencontre, Henri Zambelli aurait déclaré : "Malgré un accroc avec Calderon et Jeannol en première mi-temps, je dois rendre hommage à la sportivité du PSG, Ivic et le président Borelli ont été exemplaires dans la défaite, des seigneurs".



Invaincu et qualifié

Attendu au tournant, l'US Orléans va prouver qu'il ne s'agissait pas d'un coup de chance ou autre faux pas du PSG. Le match retour, qui se déroule le 15 avril 1989, ne se soldera pas par une victoire, mais par un match nul (3-3). Le résultat est cependant tout aussi remarquable puisque l'USO passe de peu à côté de la victoire, en se faisant rejoindre à la 89e sur un penalty de Calderon (3-3).



Qu'importe, l'exploit est réalisé : outsiders, les Orléanais sont parvenus à sortir le PSG. Mieux, ils l'ont fait avec la manière en étant parvenus à rester invaincus et en marquant 7 buts au club qui terminera la saison sur la deuxième place du podium de D1.



La suite de l'aventure sera brève. L'USO se fait éliminer de justesse dès le tour suivant, en quart de finale, par l'AS Monaco. L'USO s'inclinera 1-2 à domicile au match aller et fera match nul, 3-3, à Louis II. Le club de la Principauté sera défait à son tour en finale face à l'Olympique de Marseille (4-3).



En championnat, l'USO terminera la saison à la 10e place avec 43 points.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité