La Loire ne prendrait pas sa source là où l'on croit, selon un webdocumentaire

Avec ses 1012 kilomètres de long, la Loire traverse la région Centre-Val de Loire et prend historiquement sa source au Mont Gerbier de Jonc en Ardèche. Cette vérité est remise en question dans un documentaire, qui défend que le point de départ du fleuve se situerait quelques kilomètres plus haut.
Le Mont Gerbier de Jonc est le deuxième site le plus visité en Ardèche.
Le Mont Gerbier de Jonc est le deuxième site le plus visité en Ardèche. © Olivier Beylon / MAXPPP.
Et si la Loire ne prenait pas sa source au Mont Gerbier de Jonc en Ardèche ? La question est posée dans le court documentaire "La source de la Loire, mythe et réalité", publié sur plusieurs plateformes en ligne. 

Dans cette vidéo d'une quarantaine de minutes, une équipe de bénévoles - menée par le neurochirurgien ardéchois Jean Huppert et le médecin et réalisateur indépendant Samuel Debard, défend que le fleuve pourrait prendre sa source au niveau du rocher du Pradoux, à quelques kilomètres du Mont Gerbier de Jonc.

Selon eux, la source de l'Aigue Nègre, l'un des affluents de la Loire, serait plus élevée en altitude que les sources du Gerbier (1440 mètres contre 1375 mètres). 

La différence géographique est anecdotique : ces sites sont tous deux situés sur la commune de Sainte-Eulalie. Mais pour ces passionnés de leur région, c'est peut-être l'occasion de mettre le doigt sur une fausse vérité, vieille de plusieurs siècles voire millénaires. 

LA LOIRE MP4 from Samuel Debard on Vimeo.

Le Mont Gerbier de Jonc, site classé depuis 1933

Célèbre pour sa forme particulière, le Mont Gerbier de Jonc culmine à une altitude de 1551 mètres. Classé depuis 1933, il est le deuxième site touristique le plus visité en Ardèche. Historiquement, il accueille à son pied les trois sources qui constituent la Loire : l'Authentique, la Géographique et la Véritable. 
Alors, ce repère doit-il entièrement être remis en question ? Selon la géographe et professeure d'hydrologie Emmanuèle Costard-Gautier, interrogée par nos confrères de France Bleu Ardèche, la réponse est non. Pour elle, déterminer la source d'un fleuve est aussi une question de tradition, et tant pis si nos ancêtres se sont trompés de quelques kilomètres ! À l'époque, les outils techniques à disposition n'étaient pas aussi performants.

Elle ajoute toutefois que, d'un point de vue purement hydrologique, les créateurs de ce documentaire n'ont pas tort. Car selon la définition scientifique actuelle, la source d'une rivière est l'endroit le plus élevé en altitude, avec le plus fort débit et le plus éloigné de l'embouchure.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire webdocumentaire économie internet cinéma culture nature insolite