• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : Emily Thouy, une fille en or!

Emily Thouy présente sa médaille d'or décrochée au Jeux Européens de Bakou / © Arnaud Moreau
Emily Thouy présente sa médaille d'or décrochée au Jeux Européens de Bakou / © Arnaud Moreau

Tout juste médaillée d'or aux Jeux Européens de Bakou, Emily Thouy est revenue cette semaine sur ces terres d'Orléans pour fêter son titre avec son club, le Budokan Karaté Orléans.

Par Arnaud Moreau

"J'ai toujours du mal à y croire!" encore émue, Emily Thouy réalise à peine qu'elle vient de décrocher la médaille d'or aux premiers Jeux Européens de Bakou, en Azebaïdjan, il y a dix jours.
Licenciée depuis 6 ans à l'Orléans Budokan Karaté, elle est revenu ce week end pour la fête de fin d'année du club, l'occasion également de lever un verre à sa toute dernière médaille... Et de nous accorder une interview! Pour rappel, cette karatekate agée de 22 ans  évolue dans la catégorie des moins de 55 kilos.

L'interview d'Emily Thouy
interview d'Emily Thouy
interview d'Emily Thouy, médaillé d'or de karaté à Bakou


"Je profite de cette médaille, désormais mon rêve serait de disputer des Jeux Olympiques et de remporter l'or, mais pour le moment notre discipline n'est pas inscrite aux Jeux. J'espère que cela arrivera bientôt..."
Pourquoi s'être lancé dans le karaté? "Petite j'étais un garçon manqué, je me bagarrais souvent dans la cour de l'école. J'ai commencé par le judo, puis le karaté. Dès que j'ai goûté aux combats, j'ai accroché!
Mon style est très basé sur la tactique! pourtant aux Jeux de Bakou, je n'ai fait qu'attaqué! Je ne me rappelle même plus des tactiques que j'ai mis en place dans mes combats. Je ne suis pas dans l'attente, j'ai pris l'initative dans mes combats."


Sauf en finale face à la Croate Jelena Kovacevic où Emily a du redoubler de prudence : "Pour ce combat je me suis basée sur l'attente, j'ai du m'adapter et rechercher l'ouverture... Cela a été long et dur, après une grosse période d'observation, elle a commencé à faire n'importe quoi et j'ai attaqué à ce moment-là. Il fallait garder de la lucidité jusqu'au bout. Mon coach Yann Baillon m'a conseillé d'attaquer dans les dernières secondes..."

La médaille d'Emily Thouy / © Arnaud Moreau
La médaille d'Emily Thouy / © Arnaud Moreau

Qu'est-ce qui fut le plus dur lors de ces premiers Jeux Européens? "Le plus dur à Bakou, ce fut l'attente... Je n'étais pas habituée à cette préparation, à la cérémonie d'ouverture, la grandeur de l'évènement. La préparation, l'avant-compétition, tout cela fut dur, mais au final je m'en suis bien sortie!"

A qui est dédiée cette médaille? Je dédie cette médaille à mes parents qu sont présents depuis que je suis toute petite ainsi qu'à mon chéri sans oublier mon entraîneur, Yann Baillon

pour aller plus loin:

Retour sur le sacre d'Emily Thouy à Bakou

L'article de France 3 Centre Val-De-Loire sur Emily Thouy


Thenay : record de fréquentation pour la Route 41

Les + Lus